27.09.2020
Actualités Une percée contre le type de leucémie le plus répandu

Une percée contre le type de leucémie le plus répandu

AstraZeneca Canada a annoncé aujourd’hui que Santé Canada avait homologué l’utilisation orale de Calquence® (acalabrutinib), un inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton (BTK), pour le traitement des patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïdechronique (LLC).

Ce traitement peut être suivi en monothérapie ou en association avec l’obinutuzumab dans le traitement de première intention, ainsi qu’en monothérapie dans le cadre du traitement d’une LLC réfractaire ou récidivante.

La LLC est le type de leucémie le plus fréquemment observé chez les adultes et représente 44 % de tous les cas dénombrés au Canada. Chaque année, la maladie est diagnostiquée chez plus de 2 200 Canadiennes et Canadiens et mène au décès de plus de 600 patients. Malgré les progrès réalisés dans le traitement de la LLC, celle-ci reste incurable et peut récidiver, même après la réussite d’un traitement initial. D’autres médicaments novateurs sont donc nécessaires.

« La plupart du temps, les patients reçoivent le diagnostic de LLC après l’âge de 60 ans, alors qu’ils sont déjà aux prises avec d’autres problèmes de santé liés au vieillissement et qu’ils s’efforcent de préserver leur qualité de vie, explique Antonella Rizza, PDG de Lymphome Canada. L’annonce faite aujourd’hui offre une nouvelle option thérapeutique importante aux Canadiennes et aux Canadiens qui vivent avec la LLC, une maladie incurable, mais traitable. »

Homologation

L’homologation canadienne a été accordée dans le cadre du projet Orbis, une nouvelle collaboration internationale visant les produits d’oncologie et proposant une structure pour la soumission de demandes simultanées et leur examen coordonné par les autorités sanitaires de divers pays.

Dans le cadre de cette collaboration, Santé Canada, la FDA des États-Unis et la Therapeutic Goods Administration (TGA) de l’Australie ont collectivement examiné la demande d’homologation pour cette indication de Calquence, qui devient ainsi le deuxième médicament, et le tout premier produit d’hématologie, à être homologué par le projet.

« Voilà quelques années que nous nous éloignons des chimiothérapies classiques pour privilégier des traitements plus ciblés contre la LLC, précise Dre Carolyn Owen des Services de santé de l’Alberta, à Calgary. L’homologation de l’acalabrutinib par Santé Canada enrichit les options thérapeutiques qui s’offrent aux patients atteints de LLC, qui ont désormais accès à un nouveau médicament efficace et bien toléré. »

Deux essais

L’approbation de Santé Canada s’appuie sur les données provisoires favorables de deux essais cliniques de phase III, ELEVATE-TN et ASCEND. L’essai ELEVATE-TN a comparé l’efficacité et l’innocuité de Calquence, administré seul ou en association avec l’obinutuzumab (un anticorps monoclonal dirigé contre le CD20), à celles du chlorambucil (un médicament de chimiothérapie) administré en association avec l’obinutuzumab chez les patients atteints de LLC qui n’avaient reçu aucun traitement antérieur.

L’essai ASCEND a évalué l’efficacité de Calquence chez les patients qui avaient déjà reçu un traitement contre la LLC. Les données de ces deux essais ont montré que l’administration de Calquence, en monothérapie ou en association avec l’obinutuzumab, entraîne une réduction significative du risque relatif de progression de la maladie ou de décès. Les données relatives à l’innocuité et à la tolérabilité de Calquence issues de ces deux essais concordent avec le profil qui avait déjà été déterminé1.

À propos de la leucémie lymphoïdechronique (LLC)
La leucémie lymphoïdechronique est le type de leucémie le plus souvent observé chez les adultes. Elle apparaît dans la moelle osseuse et progresse lentement. En cas de LLC, un nombre exagéré de cellules souches hématopoïétiques de la moelle osseuse se développent en lymphocytes anormaux qui ont du mal à combattre les infections.

Plus les cellules anormales sont nombreuses, moins il y a de globules blancs, de globules rouges et de plaquettes normales, ce qui peut mener à une anémie, à des infections et à des hémorragies. La signalisation induite par la BTK dans les lymphocytes B joue un rôle crucial dans la progression de la LLC. Bon nombre de patients ne présentent aucun symptôme au moment du diagnostic, et il arrive souvent qu’on décèle la maladie grâce à des analyses sanguines effectuées pour d’autres problèmes de santé.

Au sujet de Calquence
Calquence (acalabrutinib), anciennement connu sous le nom d’ACP-196, est un inhibiteur sélectif de la tyrosine kinase de Bruton (BTK). Calquence se lie de manière covalente à la BTK, inhibant ainsi son activité, et ce, avec un minimum d’interférence avec les autres cellules immunitaires selon les observations des études précliniques.

Dans les lymphocytes B, la signalisation induite par la BTK stimule les voies nécessaires à la prolifération, au transport, au chimiotactisme et à l’adhésion de ces cellules. La dose recommandée de Calquence est une capsule à 100 mg administrée deux fois par jour par voie orale (à environ 12 heures d’intervalle), jusqu’à la progression de la maladie ou l’apparition d’effets toxiques inacceptables. Calquence peut être pris avec ou sans aliments.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×