28.10.2020
Nouvelle de 17 h Les promoteurs misent sur leur carte

Les promoteurs misent sur leur carte

Malgré l’absence de David Lemieux

Les promoteurs du gala de boxe du 21 février, à Rimouski, maintiennent que la qualité des autres combats proposés viendra combler l’absence de David Lemieux.

Ce dernier, un ancien champion de l’International boxing federation (IBF) des mi-moyens, a dû annuler sa participation au gala baptisé L’Événement Construction Albert en raison d’une blessure au dos. La nouvelle, grande source de déception, est tombée tôt ce matin.

Le caractère très exigeant de la boxe fait en sorte qu’il est impossible d’envisager une reprise du retard accumulé, après une interruption du programme d’entraînement, ne serait-ce que quelques jours.

Mais Lemieux était partie d’un tout et il y aura quand même une dizaine de combats au sein du gala qui se déroulera au Colisée Financière Sun Life, sous l’égide de Eye of the Tiger Management. De plus, comme l’entreprise locale XP Production, formée de partenaires bien connus à Rimouski pour leur dynamisme, est associée au gala, on peut s’attendre à ce que le côté spectacle prenne de l’ampleur.

Erik Bazinyan, Simon Kean et David Lemieux lors de la conférence de presse annonçant le gala. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

« David lui-même est très déçu de ne pas pouvoir venir boxer, mais il sera présent. Les efforts afin de maintenir le produit à la hauteur des attentes ne seront pas ménagés et nous sommes certains que le gala mérite d’être maintenu malgré cette déception, pour la qualité de sa carte », dit un de ses actionnaires, Éric Boucher.

Des champions

« À l’origine, ce gala devait être celui de Simon Kean, même lorsque nous avons négocié avec TVA Sports. David Lemieux s’est ajouté par la suite et cela venait mettre la cerise sur le sundae. Nous sommes très déçus, comme tous les amateurs, mais nous allons tout mettre en œuvre pour que le spectacle demeure grandiose. Le tout sera toujours présenté sur les ondes de TVA Sports et n’oublions pas que dans le combat de Simon (6 pieds 5 pouces) contre l’Américain Daniel Martz (6 pieds 7 pouces), une ceinture majeure est à l’enjeu, celle de champion de l’Amérique du Nord », déclare monsieur Boucher.

Les deux entreprises impliquées ont toujours l’intention de réaliser un gala à la hauteur des attentes. (Photo: site de EOTTM)

Combat important

Kean provient de Trois-Rivières et a été athlète olympique. Dans un autre combat d’importance, Eric Bazinyan, qui a été champion du monde des moins de 24 ans, pourrait se voir ouvrir devant lui la route vers un combat de championnat senior en ayant le dessus sur le Finlandais Timo Laine.

« Personne ne parle vraiment d’Atem Oganesyan, mais son duel dans la catégorie des super-moyens promet d’être très excitant. Il a été champion du monde amateur. Ce boxeur s’était battu à notre gala précédent et sa désormais rafale de sept uppercuts consécutifs qui lui avait valu des acclamations, a fait le tour du monde sur Youtube. Ça demeure un grand événement, un des plus gros galas de boxe au Québec cette année, un gala international et c’est présenté chez-nous », commente aussi Éric Boucher.

Une boxeuse de la région, Leila Beaudoin, figure parmi les autres athlètes de la carte des combats.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×