27.10.2020
Actualités Les villes ne veulent pas lâcher le morceau

Les villes ne veulent pas lâcher le morceau

La loi 40 toujours contestée

 L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a rencontré, à Québec, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, madame Andrée Laforest, et le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, monsieur Jean-François Roberge, à propos de la loi 40 et la cession de terrains municipaux aux centres de services scolaires.

Cette première rencontre a été marquée par des discussions franches entre élues et élus. La position du monde municipal demeure cependant inchangée : il n’appartient pas aux municipalités de payer pour le terrain des écoles.

« Cette première rencontre était nécessaire. Nos échanges se poursuivront puisque les partenaires n’ont convenu d’aucune solution concrète pour le moment. Une deuxième réunion de travail visant à identifier des pistes de solution aura d’ailleurs lieu d’ici deux semaines avec madame Laforest et monsieur Roberge », a déclaré la présidente intérimaire de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

« Le gouvernement du Québec aurait dû consulter l’Union et ses membres sur cette question, s’il prévoyait déposer au dernier moment un amendement au projet de loi 40. Il faut maintenant identifier des solutions afin d’éviter de devoir refiler la facture à nos contribuables. Mes collègues du Caucus des grandes villes de l’UMQ, la présidente intérimaire et moi ferons d’ailleurs le point sur la situation demain à Montréal », a conclu monsieur Maxime Pedneaud-Jobin, président du Caucus des grandes villes de l’UMQ et maire de Gatineau.

Soulignons que dès 2018, les membres du conseil d’administration de l’UMQ ont, dans une résolution unanime, enjoint le gouvernement du Québec à prévoir un financement complet de l’achat de terrains à la valeur marchande pour la construction et l’agrandissement d’établissements scolaires. L’Union a également participé, la même année, à un comité de travail interministériel sur cette question qui a proposé des recommandations allant dans le sens des demandes du milieu municipal.

La voix des gouvernements de proximité
Depuis plus de 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces.

Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

(Communiqué de l’Union des municipalités du Québec)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×