29.05.2020
Actualités Une aînée réclame le déneigement d’un trottoir

Une aînée réclame le déneigement d’un trottoir

Pour la sécurité des piétons à Pointe-au-Père

Une aînée habitant dans le district de Pointe-au-Père, Christiane Bélanger, s’est rendue à la séance du conseil municipal de Rimouski pour réclamer le déneigement d’un trottoir sur une importante voie de circulation, hier soir.

Madame Bélanger a effectué une intervention remarquée. Elle a déposé une pétition (dont le nombre de signatures n’a pas été précisé) à la greffière, Monique Sénéchal, et elle a expliqué les motifs pour lesquels un groupe de citoyens demande le déneigement du trottoir du côté Nord du boulevard Sainte-Anne, depuis la Clinique de santé du Littoral, jusque à la rue Richelieu, vers l’Ouest.

« Bien entendu votre demande sera analysée par les services municipaux et nous vous transmettrons une réponse par la suite », a indiqué le maire, Marc Parent, pendant que la dame allait porter la pétition à madame Sénéchal.

Quatre voies

« Le but est d’assurer une plus grande sécurité aux jeunes familles et aux personnes aînées. Nous souhaitons pouvoir circuler sans avoir quatre voies de circulation à traverser (pour atteindre le trottoir du Nord au Sud). Ce serait du gros bon sens. La chenillette déneige le trottoir du côté Sud du boulevard Sainte-Anne et elle revient sur ses pas en circulant dans une voie déjà déneigée. Pourquoi ne déneigerait-elle pas la partie Nord du boulevard? », exprime madame Bélanger.

Traverse la ville « C’est le même boulevard qui traverse la ville, où il y a un trottoir de chaque côté qui est déblayé. Pourquoi pas le nôtre? Nous sommes des citoyens de Rimouski, nous aussi. SVP, monsieur le maire, ce ne sont pas des caprices, mais vraiment une nécessité pour la sécurité. Il ne faut pas attendre qu’un citoyen ait un accident en traversant les quatre voies, un accident qui pourrait être mortel », fait valoir la dame.

La distance à couvrir semble assez importante, à partir de la Clinique de santé du Littoral jusque à la rue Richelieu.(Photo: Google Maps)

Bouger

Elle ajoute que pour une ville « verte », ce serait un encouragement à de saines habitudes de vie : « Pour notre santé, il faut marcher, bouger, prendre l’air, même en hiver. Est-ce possible d’avoir une bonne réponse, et rapidement? » a conclu Christiane Bélanger.

« Ce ne sera pas possible de vous fournir une réponse ce soir mais votre demande est déposée. Le directeur général va faire analyser votre demande. Par la suite, des recommandations seront présentées au conseil municipal qui pourra statuer sur votre demande », a ajouté monsieur Parent.

Le journal le soir a tenté de joindre le conseiller de Pointe-au-Père, Jacques Lévesque, pour des commentaires additionnels, mais sans succès. C’est une rare demande du genre de la part de citoyens et il sera intéressant de voir la réponse de la Ville.

L’auteur de ces lignes se souvient avoir traité un dossier du genre il y a au moins 20 ans, qui s’est soldé par un gain de cause des citoyens, sur la rue Saint-Pierre. C’étaient des personnes retraitées surtout qui avaient insisté.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×