02.07.2020
Actualités L'UQAR propose un nouveau programme de maîtrise

L’UQAR propose un nouveau programme de maîtrise

L’Université du Québec à Rimouski offrira, dès l’automne prochain, une maîtrise en travail social. S’adressant aux titulaires d’un baccalauréat en travail social, ce programme vise à élargir leurs perspectives d’intervention et à approfondir leurs connaissances par la réalisation d’un stage ou d’une recherche sur différents problèmes sociaux.

Cette nouvelle formation est lancée grâce à une extension de la maîtrise en travail social de l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

« Les pratiques d’intervention sociale auprès des personnes, des groupes et des collectivités évoluent en fonction des transformations de la société. Cette maîtrise en travail social est un moyen concret pour permettre aux intervenants sociaux de se pencher sur des enjeux qui nécessitent une réflexion approfondie afin d’avoir une pratique professionnelle innovante », indique le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet.

Réfléchir

Offerte aux campus de Lévis et de Rimouski, la maîtrise en travail social propose aux intervenants sociaux de réfléchir, d’analyser et d’évaluer leurs pratiques d’intervention ou d’approfondir leurs connaissances d’un sujet de recherche.

Qu’il s’agisse du vieillissement de la population, de la pauvreté, du deuil, de l’intervention sociale en milieu rural, des problèmes de santé mentale, de l’accessibilité aux services sociaux ou des conditions actuelles de la pratique, plusieurs enjeux interpellent les intervenants sociaux dans leur travail au quotidien.

Deux cheminements

La maîtrise en travail social propose deux cheminements, soit un profil recherche avec mémoire et un profil avec stage, adaptés aux besoins des intervenants sociaux. 

« La pédagogie de ce programme de 2e cycle est adaptée afin d’allier les connaissances théoriques et l’expérience pratique des intervenants sociaux. Avec le profil mémoire, les étudiantes et les étudiants pourront réaliser un projet de recherche pour approfondir leurs connaissances dans un domaine de spécialisation », explique le professeur en travail social Sacha Genest-Dufault.

Le profil stage s’adresse, pour sa part, aux intervenants sociaux qui souhaitent consolider leurs compétences professionnelles selon leur environnement de pratique. « C’est un cheminement qui propose un perfectionnement de l’intervention. Par une pédagogie interactive et une pratique réflexive, les étudiantes et les étudiants bénéficient d’un encadrement pour systématiser et s’interroger sur leur expérience d’intervenant et explorer de nouvelles avenues d’intervention », mentionne la professeure en travail social Lucie Gélineau.

Pour s’inscrire à la maîtrise en travail social, les étudiantes et les étudiants doivent détenir un baccalauréat en travail social. Ce programme de 45 crédits sera offert à temps partiel et selon un horaire favorisant la conciliation travail/études aux étudiantes et aux étudiants. Pour plus d’information sur la maîtrise en travail social, on visite le site de l’UQAR.

(Communiqué de l’UQAR)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×