20.10.2020
Actualités Que diriez-vous d’utiliser des parcomètres intelligents?

Que diriez-vous d’utiliser des parcomètres intelligents?

Une des nombreuses questions sur Rimouski et son développement!

La Ville pourrait avoir recours à des parcomètres intelligents au centre-ville de Rimouski, une solution qui apparaît intéressante pour la Chambre de commerce et de l’Industrie Rimouski-Neigette.

C’est ce qu’indique notamment le directeur général de la Chambre, Jonathan Laterreur, interpellé à ce sujet par le journal le soir.

« Cela fait partie des alternatives qui sont envisagées par la Ville. Ce pourrait être très intéressant car certains modèles de parcomètre intelligent offrent des options qui permettraient une gestion informatisée plus serrée et de recueillir de informations importantes et potentiellement stratégiques. Par exemple sur l’achalandage et les habitudes des consommateurs qui fréquentent les secteurs du centre-ville où on retrouve des parcomètres », commente monsieur Laterreur.

« Ce serait un système informatisé, beaucoup plus moderne, comme on en trouve dans de grandes villes du monde », précise-t-il. Montréal a un système du genre depuis 2012. Certains modèles permettent de payer à l’aide de son téléphone.

Un autre type de modèle. (Photo: Ali-baba distributions)

Grand ensemble

Les parcomètres et la gestion des espaces de stationnement font partie d’un grande ensemble, le plan de revitalisation du centre-ville, qui comporte d’autres éléments en suspens, comme le sort de la cathédrale, le projet de remplacement de la partie désaffectée de du centre commercial La Grande Place, la nouvelle vocation du parc des Anciens combattants, le sort du terrain de l’ancien garage municipal et le règlement éventuel du litige sur le terrain de l’ancien centre commercial Place Cooprix.

Trait d’union

Alors que l’on travaille aussi sur la relance de la marina et du secteur de Rimouski-Est, ce terrain situé au carrefour du centre-ville et de la partie commerciale Est de la Ville apparaît comme un trait d’union qui pourrait s’avérer important.

Sans juger qui a tort et qui a raison, Jonathan Laterreur estime la situation déplorable et reconnaît que cet enjeu entre aussi en ligne de compte.

Pour quand devons-nous nous attendre à des développements majeurs sur ces dossiers? Comme nous sommes à quelque 20 mois de la prochaine élection municipale, un échéancier d’un an pourrait sembler raisonnable. On le saura au moins lorsque l’administration sortante effectuera son bilan.

Attentes

« Nous adoptons une attitude de collaboration avec la Ville et si ces projets se concrétisent, nous serons les premiers à être « en feu » et à vouloir participer pour qu’on aille de l’avant. Tant mieux s’il y a des choses qui se passent! Si jamais ça n’arrive pas, il y aura lieu de parler, de dire à quoi on s’attendait, et de poser les bonnes questions. D’autant plus si on est en campagne électorale », exprime monsieur Laterreur.

Jonathan Laterreur (Photo: courtoisie)

Dans un sens plus large, on s’attend à un plan de développement qui mettra aussi à profit la vocation maritime et l’attractivité touristique de Rimouski.

Année charnière

« Pour ce qui est du maritime, je sais qu’on y travaille très fort. Je ne sais pas ce qui se passera avec le reste mais on a un canal de communication avec le maire, Marc Parent, qui est très ouvert. Je tiens à le dire. Si jamais je on sent à la Chambre de commerce que quelque chose ne va pas, le premier réflexe c’est de nous adresser directement à lui. Et lorsque nous ne sommes pas satisfaits, nous le disons publiquement », déclare le directeur général.

« Dans le fond, le battage médiatique en vue de la campagne électorale va se dérouler un bon six mois avant les élections (novembre). L’administration sortante a-t-elle fait le travail et va-t-elle proposer aux citoyens un plan d’ensemble qui va les intéresser à y adhérer? C’est cette question qui est fort intéressante. Il reste un an à cette administration-là pour nous donner un plan pour l’avenir. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×