20.09.2020
Actualités Économie La majorité des salariés investissent…

La majorité des salariés investissent…

Mais l’épargne liquide continue d’être populaire

Selon l’étude annuelle de BMO sur les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER), alors que 77 pour cent des Canadiens ont des investissements, ils sont presque divisés à parts égales lorsqu’il s’agit d’investir leurs épargnes (53 pour cent) ou de les conserver en liquidités (47 pour cent).

Mené par Pollara Strategic Insights, le sondage annuel a révélé que les milléniaux sont plus susceptibles de détenir des économies en espèces (57 pour cent), comparativement aux natifs de la génération X et aux baby-boomers, qui sont plus enclins à consacrer leurs économies à des investissements (54 pour cent et 64 pour cent respectivement).

Par ailleurs, les données régionales suggèrent que les Canadiens vivant dans les provinces de l’Atlantique sont les plus susceptibles de conserver leurs épargnes en espèces plutôt qu’en placements, 51 pour cent d’entre eux choisissant les liquidités, comparativement à seulement 43 pour cent des épargnants des Prairies.

CELI

Parmi les Canadiens qui investissent, une bonne majorité (62 pour cent) ont des liquidités dans leur CELI, ce qui représente plus de 40 pour cent de la composition de leur compte. De même, les fonds d’investissement et les liquidités sont les actifs les plus populaires détenus dans les REER canadiens, avec 42 pour cent des actifs en fonds d’investissement et 22 pour cent en liquidités.

« Chaque Canadien a sa propre stratégie d’investissement. Il est important de comprendre les avantages de posséder un portefeuille de placement diversifié comportant différentes solutions de placement », a rappelé Robert Armstrong, directeur, Solutions multi-actifs, BMO Gestion mondiale d’actifs.

« Il y a une place pour les liquidités ou les placements à court terme pour les objectifs à court terme. Cependant, les données historiques suggèrent que les épargnants qui conservent des investissements à court terme, tels que des liquidités, dans l’optique de réaliser leurs objectifs à long terme, échouent manifestement à créer de la richesse à plus long terme. »

Connaissances des investisseurs

Bien que les Canadiens investissent, seulement un tiers des investisseurs canadiens croient connaître les tenants et aboutissants de l’investissement, et 67 pour cent des Canadiens sont incapables de définir les différences entre un REER et un CELI. Lorsqu’ils prennent des décisions d’investissement, la plupart des Canadiens croient devoir recourir aux services d’un conseiller financier pour les aider à atteindre leurs objectifs financiers.

Le sondage a mis en lumière les réalités suivantes :

  • Les Canadiens de l’Atlantique comptent le plus sur les conseillers (78 pour cent), comparativement aux Albertains et aux Ontariens, qui font le moins appel à leurs services (62 pour cent et 65 pour cent respectivement).
  •  
  • Parmi les Canadiens qui font appel à des conseillers, un tiers (36 pour cent) ne sont pas à l’aise de prendre des décisions financières sans l’avis d’un professionnel et 25 pour cent ne savent pas gérer eux-mêmes leurs placements.
  •  
  • La majorité des Canadiens (66 pour cent) discutent avec leur conseiller financier au moins quelques fois par an, 22 pour cent lui parlent une fois tous les quelques mois et 37 pour cent le font quelques fois par an.
  •  
  • La moitié des Canadiens disent que les conseillers financiers sont mieux outillés pour les aider à atteindre leurs objectifs, comme principale raison de faire appel à l’un d’entre eux.

« Alors que de plus en plus de Canadiens saisissent l’importance de l’investissement à long terme, ils peuvent recourir aux services de professionnels pour s’assurer que leurs investissements et leur portefeuille sont conformes à leurs objectifs, à leurs échéanciers et à leur niveau de tolérance au risque, a poursuivi monsieur Armstrong. Tous les Canadiens devraient s’efforcer d’élaborer un plan financier complet. Un professionnel de la finance peut les aider à comprendre et à définir la bonne combinaison d’investissements qui leur permettra de faire passer leur plan au niveau supérieur afin d’atteindre leurs objectifs et de réaliser leurs rêves à long terme. »

(Communiqué de Services BMO)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×