11.08.2020
Actualités Éducation La jeunesse du Québec invitée à rêver

La jeunesse du Québec invitée à rêver

Jeunes et organismes de la société civile se sont réunis récemment à la Grande Bibliothèque de Montréal pour lancer la démarche inédite « Rêver pour créer ».

La jeunesse est invitée à partager ses rêves, ses espoirs et ses ambitions pour 2040, avec l’objectif de constituer un puits d’inspiration pour façonner une société plus solidaire, juste et inclusive.

Présents au lancement, des élèves ont participé à un atelier avec l’auteur David Goudreault, coup d’envoi d’une série d’activités de récolte de rêves partout au Québec au cours de l’année 2020.

À partir d’aujourd’hui, les familles, les enseignants et les organismes du Québec désireux de participer peuvent de plus télécharger une courte bande dessinée pour guider une discussion avec les jeunes qui les entourent, puis transmettre leurs rêves sous forme de textes, de vidéos, d’enregistrements audios, de dessins ou de photos sur la plateforme reverpourcreer.ca.

Interprétation collective

Ces rêves, combinés à ceux récoltés par l’Institut du Nouveau Monde (INM) et ses partenaires tout au long de cette année, donneront lieu à une interprétation collective à travers des activités de délibération et des œuvres artistiques.

La démarche par, pour et avec les jeunes met en place des méthodes de récolte et de diffusion diversifiées pour rejoindre divers publics de la société. Les rêves recueillis serviront à inspirer les décideurs publics ayant des leviers pour créer des conditions assurant le développement du plein potentiel de toutes et tous, sans exception.

L’adjoint parlementaire du premier ministre pour les dossiers jeunesse, Samuel Poulin, tient à souligner l’importance d’encourager et d’entretenir les divers rêves et espoirs des jeunes du Québec :

« Dans les différents plans d’action et stratégies qu’il met en branle, le gouvernement est soucieux des préoccupations des jeunes. La campagne Rêver pour créer donne une voix à la jeunesse et à ses ambitions. Rêver, c’est un geste d’espoir qui nous permet de nous projeter dans l’avenir, tout en ayant les deux pieds bien ancrés dans le présent, dans l’action. J’encourage les jeunes de tous les horizons à prendre part à cette belle initiative. »

Inquiétudes

« Dans un contexte où les nouvelles générations expriment de plus en plus leur inquiétude face à l’avenir, une telle démarche permet de se projeter positivement et de réfléchir à des solutions en plus de leur donner le goût de participer activement à la société », soutient la directrice générale de l’INM, Julie Caron-Malenfant.

Afin de souligner ses 20 ans d’engagement au sein de la société québécoise pour prévenir la pauvreté en misant sur le développement du plein potentiel des jeunes au Québec, la Fondation Lucie et André Chagnon a souhaité participer à ce projet qui vise à créer des occasions où les gens puissent s’exprimer.

« En soutien à un grand nombre d’initiatives depuis 20 ans, la Fondation Chagnon est à même de constater à quel point la participation citoyenne est un élément déterminant du tissu social québécois. Nous sommes fiers de contribuer à la démarche de l’INM qui s’efforce d’impliquer ces enfants et ces jeunes, ainsi que leurs familles, notamment ceux dont les parcours de vie sont parfois différents et qu’on entend trop peu souvent. En recueillant et diffusant leurs ambitions, la démarche Rêver pour créer leur offre l’occasion de mettre collectivement de l’avant les conditions qu’ils considèrent nécessaires pour que chacun et chacune puisse grandir et se réaliser pleinement », affirme Claude Chagnon, président du conseil d’administration de la Fondation.

David Goudreault, porte-parole de la démarche, animera des ateliers de récolte de rêves : « Rêver pour créer est un puissant vecteur d’émancipation pour la société, qui offre une voix à des milliers de jeunes trop souvent oubliés ou marginalisés. Je suis très enthousiaste à l’idée d’aller les rencontrer pour leur donner les moyens de modeler un Québec à leur image, ouvert sur le monde et inspirant. »

À propos de l’INM
L’INM est une organisation indépendante et non partisane qui a pour ambition d’accroître la participation des citoyens à la vie démocratique. L’action de l’INM a pour effet d’encourager la participation citoyenne et de contribuer au développement des compétences civiques, au renforcement du lien social et à la valorisation des institutions démocratiques. L’équipe de l’INM est animée par la conviction que la participation citoyenne renforce la démocratie.

(Communiqué de l’INM)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×