30.09.2020
Nouvelle de 19 h Les Saguenéens ont le numéro de l’Océanic

Les Saguenéens ont le numéro de l’Océanic

5e victoire en six affrontements cette saison

Les Saguenéens de Chicoutimi n’ont pas déçu leur meilleure foule en saison régulière en huit ans quand ils ont défait l’Océanic par 4-1.

Il y avait 4 514 spectateurs dans le vieux Centre Georges-Vézina. La dernière foule plus imposante en saison remontait au 18 février 2012 alors que 4 638 amateurs avaient assisté à un match contre Shawinigan. On note aussi une assistance de 4 724 spectateurs pour un match de séries en 2017. 

Pour les Saguenéens, il s’agissait d’un cinquième gain en six matchs face à l’Océanic cette saison. Les six parties ont toutefois toutes été chaudement disputées. Les Sags ont marqué 21 buts et en ont accordé 14. Ils s’assurent de terminer au premier rang de la section Est.

« On a joué 15 bonnes minutes quant à moi. C’est très peu dans un match important et décevant de sortir avec si peu d’intensité. On perdait nos bagarres et on n’avait pas notre implication physique habituelle. On avait un club amorphe », a résumé un Serge Beausoleil visiblement déçu de la performance des siens. Et, il précise que « ces 15 minutes inspirées sont éparpillées ici et là, le reste du match étant sur le pilote automatique. »

Il a fallu attendre à la 34e minute de jeu pour voir scintiller la lumière rouge. C’est Félix Bibeau (29e) qui a saisi un retour de lancer pour battre Colten Ellis fort efficace jusque-là. Après deux périodes, les Sags menaient 1-0 au tableau de pointage et dominaient 22-16 dans les lancers.

Raphaël Lavoie (35e) a profité d’un jeu de puissance, en début de troisième, pour doubler l’avance des siens alors que son tir sur réception n’a donné aucune chance à Ellis.  Nicolas Guay (27e) a ramené l’Océanic dans le match en complétant le jeu de Zachary Bolduc et Andrew Cohhead. Par contre, quelques minutes plus tard, Christophe Farmer (14e) a battu Ellis à courte distance redonnant aux Sags une priorité de deux buts. Serge Beausoleil aurait certainement souhaité un arrêt de son vétéran gardien, mais il pointait aussi ses cinq patineurs. 

« Je blâme tous les joueurs sur la patinoire. Deux fois sur trois, l’approche au porteur était ratée, on n’a pas complété nos mises en échec, nos deux défenseurs n’ont pas mis leur bâton sur la rondelle, ce qui est assez élémentaire de mettre le stick on puck pour un défenseur. Et puis, le lancer d’un gaucher qui rentre à gauche, c’en est probablement un que Colten aimerait revoir. Si tu vois ce but-là du début, c’est une phase de glissement pour tout le monde. On n’a pas été appliqué dans ce qu’il fallait faire. Il n’y avait pas de surnombre et ils réussissent à marquer un but. Les marquages étaient déficients, solide », a commenté l’entraineur-chef au sujet du but de Farmer qui a fait très mal à son équipe. 

Raphaël Harvey-Pinard (33e) a complété dans un filet désert. Alexis Shank a repoussé 27 lancers alors qu’à l’autre bout, Colten Ellis en bloquait 26 sur les 29 en sa direction.

En bref

Frédéryck Janvier, Brandon Casey et Walter Flower (blessés), Maxime Collin (malade) ainsi qu’Adam Raska (suspendu) ne jouaient pas pour l’Océanic… Émile Lambert, de La Pocatière, avait été rappelé des Albatros midget AAA pour compléter l’alignement à 20 joueurs… L’Océanic passe la nuit à Québec avant de se diriger vers Shawinigan pour affronter les Cataractes, dimanche à 16 h… 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×