30.09.2020
Nouvelle de 17 h Frédérick Bergeron partage sa passion aux jeunes gardiens de but

Frédérick Bergeron partage sa passion aux jeunes gardiens de but

Il est impliqué dans le hockey scolaire et offre de l’enseignement spécialisé

Frédérick Bergeron a été un gardien de but de premier niveau à Rimouski. Depuis maintenant sept ans, il s’investit dans le développement de la relève entre les poteaux.

Sa feuille de route montre qu’il est l’un des entraineurs de gardiens les plus compétents de la région. Il a d’abord travaillé au sein de l’association du hockey mineur de Rimouski en 2013, puis dans le programme AA à Mont-Joli. Depuis 2018, il est l’entraineur des gardiens des équipes M-12, M-17 et M-18 du programme de la LHPS à Rimouski. Et, il y a quelques semaines, il a été nommé entraineur adjoint et entraineur des gardiens de but de la nouvelle équipe des Pionniers du Cégep de Rimouski, en division 2.

Il a aussi développé, il y a deux ans, White goaltending, une petite entreprise spécialisée dans le développement des gardiens atome à midget (M-11 à M-18). « Il y a un manque en région pour des écoles de hockey spécifiques de gardiens de niveau élite. Ils n’auront plus besoin de s’expatrier pendant quatre semaines l’été pour s’entrainer sur une longue période et avoir une école adaptée pour eux », explique-t-il sans dénigrer les efforts des cliniques de formation pour gardiens intégrées à l’intérieur d’écoles de hockey offertes dans la région durant la saison estivale.

Du 22 juin au 25 juillet, il tient un camp élite qui réunira six gardiens évoluant junior majeur, collégial, M-18 et midget AAA. « Il n’est pas ouvert à tout le monde, c’est moi qui invite les gardiens. C’est complet pour cet été. L’an dernier, j’avais quatre gardiens, cette année, il y aura deux groupes de trois. Rendus à cet âge-là, les gars veulent travailler avec quelqu’un de confiance dans de petits groupes », poursuit-il. 

Bergeron ajoute un camp pour recrue et prospect sur deux jours, les 27 et 28 juin au Complexe sportif Desjardins. Il y aura deux groupes (atome et pee-wee ainsi que bantam et midget) de huit gardiens. Il ne reste que quelques places disponibles, dont une chez les prospects. 

Frédérick Bergeron (Photo gracieuseté)

« Le 23 décembre dernier, j’ai fait une journée. C’est là que j’ai compris qu’il y avait de la demande. Les parents me demandaient si j’avais encore de la place, mais c’était plein. J’ai constaté que je pouvais répéter ça. En juin, on fait deux journées. Pour huit gardiens sur la glace, il y aura un minimum de quatre entraineurs. Le but est de créer un sentiment d’appartenance et de créer des cliniques spécifiques aux gardiens en répétant l’expérience avec des camps sur deux ou trois jours à divers moments propices dans l’année. À moyen terme, je pourrais planifier un camp d’une semaine ou deux dans les prochaines années. »

Pour le camp recrue et prospect, Bergeron est secondé par Julien Amiot qui évolue dans le collégial de première division à Alma. Nicolas Desrosiers est aussi dans le personnel d’entraineurs. Il a également quelques années d’expérience dans l’enseignement des gardiens dans le programme de l’école le Mistral. 

Comme gardien de but, Bergeron a participé à deux camps de la LHJMQ, joué midget espoir, midget AA et junior A dans l’Ouest canadien, où il a mis fin à sa carrière en 2011. 

Facebook : White_goaltending 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×