31.10.2020
COVID-19 Le coronavirus n’arrête pas nos aînés mais les ralentit

Le coronavirus n’arrête pas nos aînés mais les ralentit

Alors que le Premier ministre François Legault se montrait particulièrement préoccupé par les risques d’infection chez les personnes de 55 ans et plus, aujourd’hui, un club social de retraités de Rimouski semble avoir pris les devants depuis un bon bout de temps pour prévenir le COVID-19.

Il s’agit du Club de l’âge d’or Saint-Germain, qu’on appelle à tort « La Porte dorée », car c’est dans l’immeuble baptisé ainsi qu’il se réunit. Et selon sa présidente, Mado Sirois, on va changer bientôt le terme « âge d’or », qu’elle trouve d’une autre époque.

La crise du coronavirus a commencé vers le 15 janvier et il n’a pas fallu beaucoup de temps aux administrateurs du Club pour lancer le mot d’ordre.

« Je ne vois pas vraiment d’inquiétude au sujet du COVID-19 chez nos membres, sur le plan de la santé, ce qui ne veut pas dire que cela n’apporte pas d’inconvénients. Ça fait déjà plusieurs semaines qu’on a ajouté des mesures spéciales à nos pratiques d’hygiène qui étaient déjà très bonnes. Lors de réunions où il y a des repas, on prend le temps de s’assurer que les locaux et la vaisselle sont désinfectés à fond et tout le monde passe au « Purell» (désinfectant à main) en rentrant et en sortant. Le nettoyage des différentes salles est aussi une priorité », explique madame Sirois.

Le Club compte plus de 200 membres de 60 ans à près de 90 ans.

Bye bye Caraïbes

Comme beaucoup d’autres, madame Sirois est elle-même touchée par la crise car elle devait partir en voyage en avril. Les croisières n’étant pas conseillées, elle est convaincue qu’elle et son conjoint, Claude Paradis, devront renoncer à leur voyage à destination des Caraïbes.

« C’est sûr que c’est décevant. On jasait de ça avec un couple d’amis depuis un an. On a décidé de la destination en décembre dernier. On se questionne surtout sur les éventuelles modalités de remboursement ou de crédit puisqu’il s’agit d’un problème de santé publique. Je ne pense pas cependant que cela nous décourage de faire des croisières à l’avenir car nous sommes de grands mordus. »

Risques faibles

Le ministère de la Santé émet les informations spécifiques suivantes concernant la prévention :

-Le risque d’être infecté au coronavirus au Québec demeure faible.

-Les mesures d’hygiène reconnues, comme se laver les mains et tousser dans le pli du coude, représentent le meilleur moyen de se prémunir contre les infections et de protéger son entourage.

Virus et budget

Le député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du PQ, Pascal Bérubé a présenté un point de presse hier, où il a effectué des déclarations concernant le coronavirus et ses effets, réels ou anticipés, sur les finances du Québec et son budget. On peut en prendre connaissance ici.

Aucune mesure n’a finalement été annoncée par le budget caquiste, en lien avec le COVID-19.

Députés fédéral et provincial

Rien à signaler au sujet du coronavirus du côté du député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, ni au bureau du député à l’Assemblée nationale, Harold LeBel. D’un côté comme de l’autre, on ne reçoit pas d’appels de citoyens inquiets ou cherchant des informations en particulier.

Le journal le soir a aussi interpellé la Ville de Rimouski au sujet d’éventuelles mesures de prévention. Réponse du Service des communications: « Pour le moment, nous suivons la situation de près, tout comme le font nos partenaires, notamment du côté de la Santé publique. »

Au plan économique

Au plan économique, le conseiller boursier Sébastien LeBlanc, de la Financière Banque Nationale, constate que la situation est critique mais pas désespérée. Toutefois, on peut s’inquiéter d’une éventuelle récession.

« Les marchés ont reculé entre 7% et 10%. Ce qui nous porte en date de ce matin à un recul de 19% de la Bourse par rapport au sommet de la mi-février dernier. Cela nous amène à la porte d’un marché baissier et historiquement, un marché baissier signifie un recul de 20%, ce qui est généralement associé à une période de récession. Cela veut dire qu’il faut être prudent, mais il commence aussi à avoir des occasions qui se dessinent », estime monsieur LeBlanc.

Mise à jour de la situation au Québec

Une mise à jour de la situation au Québec quant au COVID-19 est publiée quotidiennement sur le compte Twitter du ministère de la Santé et des Services sociaux. Cette mise à jour est également disponible à l’adresse suivante : https://msss.gouv.qc.ca/professionnels/maladies-infectieuses/coronavirus-2019-ncov/#situation-au-quebec.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×