27.10.2020
Actualités Politique Budget mal accueilli

Budget mal accueilli

Les réactions négatives sur le budget provincial s’ajoutent à celles déjà publiées par le journal le soir, hier.

Le député de René-Lévesque, leader parlementaire du Parti Québécois et porte-parole en matière de finances, Martin Ouellet, déplore que le gouvernement « dépense sans compter les surplus budgétaires des Québécois dans ses obsessions qui avaient été mal planifiées à la base. »

 Il retient en résumé que :

-Le gouvernement ne peut pas affirmer que son budget est « vert » : la part du transport collectif réellement budgétée représente seulement la moitié de celle qui l’est pour les routes;

-Le coût des infrastructures pour les maisons des aînés explose de 495 M$ pour les 2600 places annoncées par la CAQ;

-Les montants pour les maternelles bondissent encore. Pendant que les coûts de construction demeurent cachés, le budget prévoit que, à lui seul, le déploiement des maternelles 4 ans coûtera 136 M$ de plus que prévu;

-En même temps, pour la deuxième année consécutive, la CAQ dépensera moins en infrastructures pour déployer de nouveaux CPE;

-Le gouvernement continue de camoufler ses surplus : pour une cinquième année de suite, il confirme un surplus massif, alors qu’il prévoyait l’équilibre budgétaire;

-Ce manque de transparence rend difficile l’évaluation de la préparation du gouvernement aux conséquences de l’instabilité des marchés et du COVID-19.

Autoroute 20

La Société de promotion économique de Rimouski (SOPER) se dit déçue de ne pas voir la prolongation de l’autoroute 20 vers l’Ouest.

« Le 13 septembre 2019, le premier ministre avait bien affirmé en entrevue sur les ondes de Radio-Canada, que le prolongement de la 20 serait remis au Plan québécois des infrastructures (PQI) et que c’était un engagement électoral. Dans cette optique, nous avons orienté nos actions de développement en fonction de cette promesse qui, finalement, ne sera pas tenue », explique Jean Pouliot, président de la SOPER.

Retour en arrière

Cette affirmation à l’automne dernier avait permis d’aller de l’avant, de tourner la page et de passer à d’autres projets avec des retombées économiques importantes pour notre région. Pour la SOPER ce dossier n’était plus un enjeu mais plutôt une réalisation et concrétisation de projets qui aboutissent enfin.

« À la lumière de ce budget provincial 2020, encore une fois, nos énergies seront tournées vers ce dossier qui ne fait que ralentir notre développement en région. Avons-nous été oubliés ? Poser la question c’est y répondre. Il va falloir à nouveau recommencer le débat, cogner aux portes et plaider pour cet enjeu important pour l’occupation efficace et efficiente du territoire », conclut monsieur Pouliot.

Chambre de commerce « sous le choc »

 Le directeur de la Chambre de commerce et d’Industrie-Neigette, Jonathan Laterreur se dit sous le choc après sa lecture du budget du gouvernement Legault.

« En fait, ce n’est pas tant le budget qui comporte, par ailleurs, certains investissements intéressants pour stimuler l’économie du Québec, c’est plutôt que le premier ministre soit venu nous mentir en septembre dernier en affirmant sur toutes les tribunes qu’il allait remettre le dossier de l’autoroute 20 sur le PQI (Plan Québécois des infrastructures). »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×