26.09.2020
COVID-19 «Nous sommes soulagés, mais l’angoisse augmente pour plusieurs autres»

«Nous sommes soulagés, mais l’angoisse augmente pour plusieurs autres»

L’auteur et communicateur bien connu Jean-Marc Cormier, qui était coincé au Sénégal et tentait de rentrer au pays avec sa famille en raison de la crise du coronavirus, est finalement de retour dans la région depuis lundi.

Puisque Jean-Marc est auteur, nous lui avons laissé le soin de mettre sur papier ses impressions et de les transmettre directement à nos lecteurs. Voici donc la lettre qu’il a rédigé à l’intention du grand public.

« Grâce au travail de notre agent de voyage, Simon Pineau, de Voyages Vasco, ma famille et moi sommes parvenus à rentrer au pays par nos propres moyens hier, le 23 mars.

Toutefois, alors que l’histoire se termine bien pour ma fille, mon gendre, leurs deux jeunes enfants de trois et quatre ans et moi, l’angoisse augmente d’heure en heure pour de nombreux canadiens qui se retrouvent coincés à l’étranger en raison des diverses mesures décrétées par la plupart des pays pour enrayer la Covid-19.

En effet, les fermetures d’aéroports, les confinements et même les couvre-feu décrétés depuis deux semaines immobilisent des milliers de personnes, souvent des familles entières, là où elles se trouvent, quelles que soient les conditions de vie et de sécurité dans ces milieux d’accueil.

Jean-Marc Cormier (Photo: courtoisie)

Ceux qui sont restés

Certains sont des touristes partis avant que le virus ne soit déclaré pandémique par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et que les événements ne se précipitent, mais il ne faut pas oublier que les travailleuses et travailleurs humanitaires, coopérantes et coopérants volontaires et autres sont aussi très nombreux à avoir été pris par surprise par la vitesse à laquelle se sont déroulés les événements et qu’ils sont souvent installés depuis des mois ou des années avec leur famille dans les pays où ils œuvrent.

Nous savons qu’au moins deux familles avec de jeunes enfants et un couple dont la femme est enceinte sont toujours immobilisés au Sénégal et un autre couple au Mali.

Immobilisés

Quatre personnes retraitées agissant comme volontaires pour l’organisation Casira sont également immobilisées à Mbour, dans la région dans la région de Thiès, où nous nous trouvions, les miens et moi.

L’agence de voyage qui leur avait procuré leurs billets a baissé les bras devant les difficultés rencontrées avec les transporteurs aériens et leur a dit cavalièrement de se débrouiller par leurs propres moyens.

J’ai appris le 21 mars, en fin d’après-midi, par un membre du personnel de l’ambassade canadienne à Dakar, que le nombre de Canadiens qui sont encore coincés dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest (Sénégal, Gambie, Mali, Togo, Guinée, Côte d’Ivoire, etc.) est bien plus élevé que ce que ma fille et moi ne parvenions à l’estimer. Notre gouvernement et nous-mêmes leur devons notre appui, car plus le temps passe, plus ces personnes seront exposés à de graves dangers.

Les autorités sont discrètes et ne nous font pas part du nombre précis de personnes, mais elles détiennent les informations et conviennent qu’il s’agit de plusieurs centaines de Canadiens, pour l’Afrique de l’ouest seulement.

Les appuis du milieu

L’adjoint au député fédéral de Rimouski – Neigette – Témiscouata – Les Basques Maxime Blanchette-Joncas, Richard D’aigle, et Marjolaine Pronovost, adjointe de circonscription pour Kristina Michaud, députée, Avignon – La Mitis – Matane – Matapédia ont pris la peine de me contacter durant les derniers jours et je sais que les gens de leurs comtés qui connaissent des difficultés similaires aux nôtres peuvent compter sur eux et sur les efforts qu’ils font pour obtenir de la lourde machine gouvernementale les appuis nécessaires le plus rapidement possible.

Les rapatriements

Un premier rapatriement de ressortissants canadiens au Maroc (Afrique du nord) a eu lieu et c’est très bien, mais il en reste plusieurs dans ce pays et ailleurs dans le monde.

Sachez que partout où se trouvent des Canadiens à l’étranger, il se trouve immanquablement un certain nombre de personnes de chez nous au sein de ces groupes car le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la Côte-Nord comptent bon nombre de spécialistes dont les qualifications et compétences sont appréciées au plus haut point dans tous les secteurs d’activités, qu’il s’agisse des sciences de la mer, de l’agriculture, des mines, des sciences sociales, du marketing et de la communication, etc.

Il y aurait quelques millions de canadiens qui œuvrent à l’étranger. Il ne s’agit donc pas d’une tâche facile que de les rassembler. Mais ce sont nos parents, nos voisins, nos amis et nous sommes en devoir de solidarité avec eux comme nous le sommes avec celles et ceux qui vivent dans notre environnement immédiat.

Le Sénégal

J’ai vécu au total plus de huit ans au Sénégal. Je connais très bien ce pays et je l’adore. Mais je sais que si l’épidémie continue de se répandre aussi rapidement, une autre menace que la Covid-19 pèsera sur les étrangers.

C’est le fait que les premiers cas sont arrivés d’Europe et que certaines personnes pourraient faire porter le blâme de l’épidémie sur les étrangers.

J’annexe à ce texte le dernier message que j’ai reçu des Service consulaires du Canada à l’ambassade du Sénégal. Ce n’est qu’un aperçu pour ce pays, mais il fait état de la situation de façon la plus immédiate possible. »

Message reçu de l’ambassade du Canada à Dakar le 23 mars 2020 à 19h15

Madame, Monsieur,

Vous recevez ce courriel parce que vous êtes inscrit au service du Registre des Canadiens à l’étranger du gouvernement du Canada.

Les gouvernements du monde entier mettent en place des restrictions de circulation pour ralentir la propagation de COVID-19.

Au Sénégal le président Sall a déclaré ce soir l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national à partir de ce 23 mars à minuit. Les mesures prises dans ce cadre sont assorties d’un couvre-feu de 20h00 à 6h00. Nous insistons pour que les Canadiens respectent ces mesures et se préparent à de longues périodes de perturbations importantes de leur vie normale. Écoutez les annonces du gouvernement à la télévision, à la radio et sur Internet pour vous tenir informé de la situation au Sénégal. Vous trouverez des conseils utiles sur la façon de vous préparer aux situations d’urgence sur le site web « Préparez-vous » du gouvernement du Canada (https://www.preparez-vous.gc.ca/index-fr.aspx).

Malgré les nombreuses annulations de vols commerciaux au départ du Sénégal, il est possible que des vols spéciaux assurés par des transporteurs commerciaux soient disponibles dans un délai très court. Si vous êtes un voyageur canadien qui cherche activement à rentrer au Canada, nous voulons avoir de vos nouvelles. Nous ne pouvons pas garantir que des vols seront disponibles, mais il est prudent de s’y préparer. Pour ce faire, nous vous conseillons vivement de suivre les étapes suivantes : 

1.      Consultez fréquemment votre courrier électronique pour y trouver des messages du Service d’inscription des Canadiens à l’étranger ainsi que nos comptes de médias sociaux (@AmbCanSenegal – Twitter/Facebook) pour rester à jour. Si nous avons connaissance de possibilités de vols qui seraient disponibles pour les voyageurs canadiens, nous vous en tiendrons informés.

2.      Vous devriez également faire vos propres recherches et être au courant des nouvelles, surveiller les annonces des compagnies aériennes et rester en contact avec des agences de voyage connues et fiables pour obtenir des informations sur les vols ;

3.      Assurez-vous que votre passeport ou d’autres documents de voyage sont en règle et en votre possession ;

4.      Assurez-vous que vous disposez de fonds suffisants pour payer les vols commerciaux et que ces fonds sont accessibles à court terme ;

5.      Soyez prêt à quitter le pays à court terme ;

6.      Compléter les informations suivantes et envoyez-les par courrier électronique à DAKARConsulaire/Consular@international.gc.ca avec en objet « Voyageur canadien bloqué en/au [nom du pays] – [nom de famille, prénom] ». Veillez à inclure tous les détails concernant les membres de votre groupe de voyageurs.


NOM DE FAMILLE :

PRÉNOM :

STATUT AU CANADA (citoyen canadien ou résident permanent) :

AUTRES NATIONALITÉS :

PASSEPORT :

LIEU ACTUEL (Ville/Pays) :

NUMÉROS DE TÉLÉPHONE :

ADRESSES ÉLECTRONIQUES :

INFORMATIONS SPÉCIFIQUES SUR LES CIRCONSTANCES DE VOTRE SITUATION :


SI VOUS NOUS AVEZ DÉJÀ FOURNI LES INFORMATIONS CI-DESSUS, NE LES ENVOYEZ PAS À NOUVEAU – LES INFORMATIONS EN DOUBLE NE FERONT QUE RALENTIR NOTRE CAPACITÉ À VOUS SERVIR.

Veuillez noter que nous recevons un volume extrêmement élevé de demandes en cette période de crise mondiale, et malgré l’augmentation considérable de notre capacité à offrir des services consulaires, il se peut que nos réponses soient encore retardées.

Nous vous remercions de votre patience et de votre coopération.


Ambassade du Canada

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×