22.09.2020
Actualités Océanic « Un beau passage à Rimouski » - Alexis Lafrenière

« Un beau passage à Rimouski » – Alexis Lafrenière

Le capitaine tourne la page sur ses trois saisons avec l’Océanic

« Je veux tout d’abord remercier l’Océanic, que ce soit mes coéquipiers, mes entraineurs et surtout les partisans pour leur support au cours des trois dernières années. »

C’est ainsi qu’Alexis Lafrenière a ouvert son point de presse téléphonique auquel participaient une quinzaine de journalistes mercredi en début d’après-midi à la suite de la saison de la LHJMQ écourtée en raison de la crise du coronavirus (COVID-19). 

Il est revenu sur ses trois années passées dans le Bas-Saint-Laurent. « Un beau passage à Rimouski. Je suis arrivé à 15 ans, je me suis amélioré comme joueur de hockey et j’ai aussi grandi en tant que personne. C’est quelque chose en quoi je suis reconnaissant. J’avais beaucoup de choses à apprendre. Sur la glace, mes entraineurs m’ont beaucoup aidé dans mon jeu sans la rondelle. Je sais qu’il y a encore beaucoup d’amélioration à avoir. Hors glace, ils m’ont aidé à devenir un homme », a-t-il mentionné.

Ses trois saisons à Rimouski, il les a joués avec un club qui a été parmi les meilleurs. Ce fut aussi le cas 2019-2020. « J’ai eu la chance de jouer avec une équipe qui compétitionnait tous les soirs en plus d’avoir la chance de représenter mon pays au championnat du monde. C’est décevant que la saison finisse comme ça, mais la santé des gens est plus importante que tout. »

La prochaine étape dans son cas sera la séance de repêchage de la LNH où tout le monde s’attend à ce qu’il soit le tout premier choix. Sans surprise, il continue de jouer de prudence lorsqu’interrogé sur ses préférences. « J’ai parlé à une vingtaine d’équipes. Difficile de dire laquelle a laissé la meilleure impression, car chacune d’elles est vraiment professionnelle. Ce sera un honneur de jouer pour n’importe laquelle d’entre elles. ». 

Le Canadien, l’équipe de son enfance, n’a pas tenu d’entrevue formelle avec lui. « J’ai eu un contact avec le Canadien quand je suis allé au Centre Bell pour la médaille d’or au championnat mondial junior. Mais, il n’y a pas eu de rencontre officielle avec eux », mentionne-t-il. Mais, si le hasard favorise le CH lors de la loterie, on ne risque pas trop de se tromper en affirmant que le capitaine de l’Océanic sera son choix. 

Peu importe qui va le sélectionner, ce ne devrait pas être au Centre Bell le 26 juin au soir comme prévu. L’événement risque d’être moins glamour. « Le repêchage, c’est un moment auquel on rêve, mais la santé des gens est plus importante. Peu importe comment ça va se passer, ce sera un très bel honneur. »

D’ici là, il se met à l’entrainement dans le garage de la maison familiale à Saint-Eustache. Son préparateur physique, Stéphane Dubé, veille sur lui afin de maximiser sa forme physique en vue de sa rentrée chez les professionnels l’automne prochain.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×