Actualités > Océanic > Des retours au jeu qui feront du bien
Océanic

Des retours au jeu qui feront du bien

L’Océanic accueille le Drakkar jeudi et vendredi
Xavier Cormier (Photo journal le soir – René Alary)

L’Océanic entreprendra jeudi soir une séquence de trois parties en quatre jours en recevant le Drakkar de Baie-Comeau pour deux matchs, demain et vendredi, au Colisée Financière Sun Life. 

Commençons par les bonnes nouvelles : l’Océanic saluera le retour au jeu des attaquants Xavier Cormier et Louis Robin ainsi que du gardien de but, Louis Robert. Par contre, Alexandre Lefebvre demeure à l’infirmerie qui compte sur deux nouveaux patients en Maël St-Denis (blessure mineure – repos de sept jours environ) et Zachary Lessard (protocole COVID). Serge Beausoleil comptera donc sur douze attaquants, six défenseurs et ses deux gardiens jeudi soir. 

« J’avais hâte à mon retour au jeu. Regarder les matchs des estrades, c’est difficile. Tu as le goût de jouer avec tes chums. On est des joueurs de hockey, on veut jouer. J’ai travaillé fort et j’ai fait tout ce que j’avais à faire pour revenir le plus vite possible », souligne Cormier dont l’absence, au départ, était évaluée de quatre à six semaines. Il revient après un mois.

Il a raté dix parties, séquence au cours de laquelle l’Océanic a conservé un dossier de trois victoires, cinq défaites et deux revers en prolongation.

« Les gars ont bien fait ça. Ils ont gagné des matchs contre de grosses équipes. Je reviens au jeu et je veux avoir du plaisir à jouer et en profiter. Ça fait deux semaines que je pratique. Je veux finir en force ma carrière junior. On a une équipe qui est bien coachée avec des joueurs de talent. J’ai hâte de voir ce qu’on sera capable de faire d’ici la fin de la saison », poursuit l’attaquant de 20 ans. 

Serge Beausoleil salue le retour au jeu de son centre no 1 après un mois d’absence.

« Il est un meneur et un compétiteur. Il a saisi l’opportunité quand il s’est amené ici dans un nouveau rôle. Il a continué de faire grandir son jeu et, à mon avis, ce n’est pas terminé. Il a encore des choses à améliorer. Il nous donne du très bon hockey. Si vous demandez un compétiteur dans notre équipe, le premier nom qui me vient en tête est Xavier Cormier », soutient l’entraineur-chef.

Une équipe qui travaille très fort

L’entraineur-chef se fait élogieux envers ses adversaires de jeudi et vendredi. Le Drakkar est en reconstruction et lutte pour une place en séries. Mais, cette équipe se bat soir après soir. 

« À mon avis, c’est l’équipe qui travaille le plus d’arrache-pied de toute la ligne. Jean-François Grégoire fait un super travail là-bas. Les points ne sont pas toujours au compteur comme on le souhaiterait. Vous me connaissez, ce n’est pas une petite toune de violon que je suis en train de jouer. »

Coupe Memorial 2025

Concernant la possible candidature de Rimouski pour accueillir le tournoi de la Coupe Memorial de 2025, le chef d’orchestre du département hockey ne cache pas son emballement face à un tel projet.

« Tout entraineur dans le circuit qui pourrait participer à la Coupe Memorial avec un laissez-passer va dire qu’il est partant. D’autant plus que tout notre volet hockey est orienté vers là. Le pinacle de notre développement de la cuvée actuelle, c’est là. On est outillé pour ça. C’est fantastique. Mais, il y a beaucoup de chemin à faire. Il y a des enjeux financiers. L’appui de notre communauté d’affaires et de nos partisans est extraordinaire. S’il y a une place où c’est possible de le faire, c’est chez nous. En même temps, le Colisée a 55 ans et il faut lui donner de l’amour un peu. En même temps, c’est un très bel édifice pour du hockey junior », explique Beausoleil. 

Et, il ne saurait être question de ralentir le processus actuel afin de miser principalement sur 2024-2025. 

« L’an prochain, il faut que nous soyons une équipe dans le top 6. On a une équipe ultra jeune qui se maintient vers la 9eou 10e position. On est directement où on veut être et nos 16 ans jouent beaucoup de minutes. »

Le directeur-gérant rappelle aussi qu’il possède quatre choix de première ronde et neuf choix de deuxième et troisième ronde lors des deux prochains repêchages. 

« Ce sont des joueurs de qualité qui seront repêchés par notre groupe de recruteurs. On regarde en avant. C’est fini le temps de lever le pied sur l’accélérateur », a-t-il illustré faisant référence aux transactions de joueurs de talent, à maturité, qu’il a échangés depuis deux ans. 

Série Canada Russie 2022

Par ailleurs, la Ligue canadienne de hockey condamne vivement les récentes actions posées par la Russie engageant ses forces militaires en Ukraine et invite à une résolution paisible au conflit.

En plus d’appuyer les mesures annoncées par la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) et par Hockey Canada interdisant la participation de la Russie et de la Biélorussie dans les compétitions internationales, la LCH annonce l’annulation de la Série Canada Russie 2022. Aussi, la date et le format du repêchage européen 2022 seront déterminés et annoncés à une date ultérieure.

Il ne semble que la LCH ne bannira pas les joueurs russes et biélorusses de son prochain repêchage européen.

Facebook Twitter Reddit