25.10.2020
COVID-19 Rimouski a un urgent besoin d’argent !

Rimouski a un urgent besoin d’argent !

La crise entraîne un congé d’intérêts mais aussi des besoins

La Ville de Rimouski se fait indulgente pour les citoyens qui vivent des moments difficiles pendant la crise du coronavirus, mais demande à ceux qui en ont les moyens, de devancer le paiement de leur compte de taxes.

Le conseil municipal a décrété hier soir un congé d’intérêt pour tous les comptes en souffrance, d’ici juin prochain, alors que la première échéance pour le paiement des comptes de taxes était en février dernier. Il souhaite ainsi donner un répit à ceux qui n’ont pas de revenu en raison de la crise.

Mais du même souffle, le maire, Marc Parent, a demandé à ceux qui travaillent toujours de devancer, autant que possible, leur versement, pour l’aider à faire face aux dépenses engendrées par la crise.

L’option la plus favorable

Monsieur Parent a d’abord comparé l’approche préconisée par Rimouski, à celle d’autres villes qui acceptent aussi de reporter le paiement des taxes.

« Il est important de comprendre que l’option du report d’échéance proposée par certaines villes ne met pas un terme aux intérêts calculés sur les sommes dues. L’approche préconisée par la Ville de Rimouski est vraiment de suspendre jusqu’au 30 juin toute forme d’intérêt. Selon l’évaluation du conseil municipal, c’est la décision qui aura le plus d’impact positif sur les contribuables de Rimouski. Bien entendu, selon l’évolution de la situation, il sera facile pour le conseil municipal de repousser l’échéance du 30 juin. »

Le maire de Rimouski, Marc Parent. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Devancer

« Le conseil municipal a à cœur d’alléger le fardeau fiscal des propriétaires résidentiels et commerciaux et c’est pour cette raison que nous prenons l’orientation annoncée ce soir. Toutefois, je rappelle aux contribuables qui ne sont pas financièrement affectés par la crise de la COVID-19 que la Ville aura toujours besoin de liquidités importantes. Nous leur demandons d’effectuer leur paiement selon les échéanciers et même de les devancer. Ce serait grandement apprécié », a aussi indiqué monsieur le maire hier soir.

Frais refilés aux citoyens

« Nous voulions prendre une mesure qui aurai le plus d’impact positif possible pour les citoyens qui ont des difficultés à joindre les deux bouts. En parallèle, il est important que ceux ne sont pas affectés par la situation de continuer à payer les comptes de taxes selon les échéanciers, car sinon, des retards nécessiteront que la Ville fasse des emprunts pour financer ses opérations. Et bien entendu, les frais associés aux emprunts devront nécessairement être refilés aux citoyens dans les budgets à venir », a ajouté plus tard Marc Parent, en entrevue.

Entre 20 M$ et 25 M$

La Ville en arrivera-t-elle à devoir emprunter?

« Ça dépendra de la réaction de ceux qui ont la capacité de payer. On encourage ceux qui ne sont pas affectés par la crise à le faire. On en besoin d’entre 20 M$ et 25 M$ par période de paiement des taxes (quatre). Si on manque d’argent dans le compte, on va devoir emprunter », admet monsieur Parent.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×