30.10.2020
Actualités Pause salutaire pour réfléchir à l’avenir de la cathédrale?

Pause salutaire pour réfléchir à l’avenir de la cathédrale?

Un citoyen de Rimouski intéressé par la politique municipale et membre des amis de la cathédrale, Yvan Chouinard, estime que la crise du coronavirus se veut un temps d’arrêt idéal pour réfléchir à l’avenir de la cathédrale de Rimouski.

 C’est ce qui ressort d’une lettre aux lecteurs du journal le soir adressée par monsieur Chouinard à la rédaction de celui-ci.

« En ces temps douloureux et incertains, bâtir l’avenir semble hors de notre portée. Pourtant, ce moment d’arrêt s’y prête puisqu’il bouleverse notre séquence de vie et nous offre cette occasion. Il y aura un « après », et la vie reprendra. Pourquoi ne pas réfléchir, durant cette pause historique, et nous unir autour d’un projet phare? Vous le savez, notre Cathédrale, ici même à Rimouski, souffre aussi d’un virus destructeur depuis maintenant trop longtemps » écrit-il notamment.

Plus que temps

« Il est plus que temps de la soigner. Voici donc une réflexion obligeant notre regard sur le passé, le présent et l’avenir. Sur ce que nous étions, ce que nous sommes et ce que nous voulons être. Le règlement du dossier touchant à la survie de notre Cathédrale nous offre cette opportunité. À nous de lui redonner toute sa vigueur, et par le fait même, toute notre puissance commune, tout notre espoir », affirme-t-il.

« La Cathédrale est le joyau de la ville de Rimouski et même de notre région. Elle est située au centre-ville dans un environnement en devenir dont notre rendez-vous avec l’histoire oblige à des actions à la hauteur de nos capacités d’entente, d’union et de créativité. Comme nos aïeux, qui ont bâti ce monument, comme nos grands-parents et nos parents qui l’ont entretenu, il nous appartient maintenant de lui redonner vie et de lui créer un écrin digne de sa noblesse et de sa beauté », note aussi ce citoyen du district Sacré-Cœur.

Regroupement dynamique

« Ainsi, et en conformité avec notre société moderne, la cathédrale, le presbytère et le terrain de la paroisse Saint- Germain actuelle doivent participer à faire du centre-ville un lieu de regroupement citoyen dynamique en hommage à la culture, à la communauté et à la religiosité. Pour ce faire, l’ensemble que sont la Cathédrale, le Presbytère, la Salle de spectacle, le Musée, l’Institut maritime et la Place des anciens combattants exige l’harmonie et la complémentarité » fait aussi valoir monsieur Chouinard.

Le dossier de la Cathédrale, comme toutes les grandes œuvres, soulève passions et déchirements. Toutes et tous, cependant, nous demeurons fébriles quant à la volonté de conserver ce bien inestimable. C’est notre objectif ultime et commun. Voici l’heure de se regrouper, de se décider et de procéder. Il faut SAUVER LA CATHÉDRALE. Vox Populi, Vox Dei », exprime-t-il également.

Monsieur Chouinard propose que le projet de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) soit localisé dans la cathédrale. Ajouton que l’éventuelle entreée en scène du professeur d’histoire Pascal Gagnon dans le dossier pourrait s’avérer bénéfique.

Pour prendre connaissance de la lettre de monsieur Chouinard dans son intégralité, cliquez sur le lien ci-dessous.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×