20.09.2020
COVID-19 Les cyclistes exclus de la promenade de la mer

Les cyclistes exclus de la promenade de la mer

La Ville de Rimouski a décidé d’exclure les cyclistes de la promenade de la mer afin de réduire les risques de contagion de la COVID19.

C’est ce qu’a confirmé le maire Marc Parent, cet après-midi, lors d’un point de presse virtuel. Monsieur Parent avait indiqué lundi dernier que la Ville ne tarderait pas à statuer sur les mesures qu’elle entendait prendre en raison d’une trop grande affluence sur la promenade de la mer. Le conseil municipal s’est réuni hier soir pour prendre une décision finale, sous les recommandations des fonctionnaires.

« Je souhaite d’abord exprimer la fierté que j’éprouve envers les Rimouskoises et les Rimouskois, qui respectent dans les très grande majorité les directives gouvernementales. Encore aujourd’hui, la Direction de la santé publique confirmait qu’aucun nouveau cas de COVID19 n’avait été identifié pour tout le Bas-Saint-Laurent. Il est extrêmement important de garder le cap, de ne pas baisser la garde, pour passer à travers cette saga avec le moins de répercussions possible », a d’abord déclaré monsieur Parent.

La décision

« L’arrivée d’un temps plus clément a amené un achalandage accru sur la promenade de la mer dans les derniers jours. Les citoyens ont été nombreux à nous faire part de leurs commentaires en lien avec la nécessité de prendre des mesures additionnelles pour limiter les risques de propagation de la COVID19. Plusieurs municipalités ont décidé dans les dernières semaines de fermer les parcs et les sentiers pédestres. Nous à Rimouski, nous sommes d’avis qu’il est important d’avoir des endroits où les citoyens peuvent prendre l’aire, décompresser dans ces temps difficiles », a aussi mentionné le maire.

La promenade de la mer. (Photo: Tourisme Bas-Saint-Laurent)

« Considérant tous ces facteurs, le conseil municipal a décidé hier soir d’interdire la circulation à vélo sur la promenade de la mer à compter de maintenant. Cette interdiction est valide entre la rivière Rimouski, à l’Ouest, jusqu’à la rue Saint-Germain à l’Est. De plus, dans le but d’assurer le respect des distances séparatrices requises, nous avons procédé au cours des derniers jours à l’installation d’un certain nombre de caméras sur la promenade. Nous continuerons à faire de même dans les prochains jours pour que la plus grande portion possible soit couverte », annonce Marc Parent.

La voie cyclable sera utilisée pour les marcheurs en direction est et la voie piétonnière pour ceux se dirigeant vers l’ouest. Une évaluation de la situation serait faite mardi soir prochain, lors de la prochaine assemblée du conseil municipal.

Police

Les policiers pourraient intervenir sur la promenade de la mer si les choses ne fonctionnent pas à la satisfaction de la Ville.

« Si nécessaire, la Sûreté du Québec n’hésitera pas à procéder à l’émission de constats d’infraction dans l’éventualité où on retrouve sur le territoire de la ville des citoyens qui ne respectent pas la réglementation en vigueur. Nous croyons que ces mesures contribueront grandement au respect de la distanciation physique minium de 2 mètres entre chaque personne n’habitant pas sur un même toit. »

Fermer la promenade

Marc Parent a servi une mise en garde aux personnes entêtées :

« Nous avons actuellement accès aux installations comme la promenade de la mer. Un fort pourcentage de la population veut garder cet accès et on ne le perdra pas parce qu’il y a des récalcitrants qui ne se conforment pas aux règles. Nous sommes privilégiés d’avoir accès à ces infrastructures de plein-air, mais dans l’éventualité où les consignes ne seraient pas respectées, nous n’aurons d’autre choix que de fermer la promenade de la mer. Je ne souhaite pas en arriver là. Je compte sur le sens civique de chacun. »

Selon monsieur Parent, d’autres options intéressantes s’offrent aux cyclistes. Ils peuvent utiliser la 2e rue pour se rendre sur la promenade de l’Est, à Rimouski-Est. Par ailleurs, les choses se déroulent bien au parc Beauséjour, où on tente aussi de profiter du plein-air malgré la crise.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×