30.10.2020
Nouvelle de 18 h Le déconfinement économique: un optimisme prudent

Le déconfinement économique: un optimisme prudent

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, décrétait mardi, lors de son point de presse de 13 h, que les activités économiques reprendraient de façon graduelle le 4 mai prochain dans trois catégories d’entreprises. On se rappellera qu’elles ont été classées de cette façon :

  • les commerces qui ne sont pas dans les centres commerciaux ou qui sont dans les centres commerciaux, mais qui ont un accès extérieur (pour éviter les rassemblements);
  • la construction en génie civil (chantiers routiers et infrastructures);
  • les entreprises manufacturières

Ce déconfinement graduel de l’économie sera supervisé de près par le gouvernement et s’effectuera de façon géographique et sectorielle.

La loi de l’offre et la demande

Comment ce déconfinement économique se vivra-t-il dans une région comme le Bas-Saint-Laurent? Pour en savoir plus sur cette réalité, le journal le soir a décidé de contacter l’homme d’affaires Dominic Drapeau, propriétaire et/ou actionnaire du Groupe Drapeau et de Gestion Brasa qui possèdent une multitude d’entreprises dans la région : « je crois parler au nom de plusieurs propriétaires en rappelant qu’il y a une loi universelle qui s’applique, peu importe le domaine d’affaires dans lequel on trempe. Il s’agit de la loi de l’offre et la demande. Celle-ci est l’un des éléments essentiels expliquant le fonctionnement d’une économie. On a beau ouvrir, mais s’il n’y a pas de demande, il n’y a pas de ventes ».

Des exemples qui illustrent cet état de fait

Les remorques de Trailex parcourent les routes d’un vaste territoire au Canada et en Amérique du Nord.
Les remorques de Trailex parcourent les routes d’un vaste territoire au Canada et en Amérique du Nord.

Plusieurs hypothèses sont mises de l’avant quant au stimulus de l’activité économique qui devrait se mettre en branle graduellement, quatre entreprises du porte-folio de monsieur Drapeau sont proposées à titre d’exemple pour démontrer que les variantes peuvent être nombreuses dépendamment du créneau d’affaires. « La Cage-Brasserie Sportive- on procède à l’ouverture des commandes pour emporter seulement dès le 7 mai, on s’est rendu compte qu’il y avait une demande. Du côté de Caravane Rimouski, on permettra aux clients de visiter nos équipements récréatifs dès le 4 mai, on va offrir masques et gants à nos clients pour pouvoir visiter sur place. Ça s’annonce bien du côté du camping. Pour l’entreprise Trailex, on se spécialise dans la conception et la réalisation de semi-remorques, on ouvre le 11 mai. De ce côté, la façon de se comporter du domaine du génie civil et de la construction aura un impact. Finalement, une entreprise comme Tendance EIM et sa division d’impression est ouverte, car considérée comme service essentiel. Toujours chez Tendance, la conception et les services web se portent bien. Donc quatre entreprises avec quatre créneaux différents. Dans tous les cas, il faut jouer un peu de la boule de cristal, car il n’y a pas tout à fait de certitudes sur les volumes qui seront générés. Faudra être prêt pour envisager tous les scénarios », explique-t-il.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×