30.09.2020
Nouvelle de 17 h Des finissants de Paul-Hubert veulent des activités de graduation

Des finissants de Paul-Hubert veulent des activités de graduation

Les parents et les élèves de l’école Paul-Hubert de Rimouski sauront dans les prochaines heures si des activités soulignant la fin des classes en secondaire V pourront avoir lieu ce printemps.

C’est ce qu’indique le directeur adjoint de l’établissement scolaire bien connu, Jean-Pierre Jomphe, invité à préciser la situation par le journal le soir, lequel a été mis au courant de certaines démarches menées par des finissants qui souhaitent un bal et un défilé en juin.

« C’est un dossier qui n’est pas encore tout-à-fait finalisé mais qui doit l’être dans les prochaines heures. Nous avons une réunion importante cet après-midi pour regarder les différentes options qui s’offrent à nous. Par respect pour nos élèves et leurs parents, la décision leur sera communiquée en premier, avant de la rendre complètement publique », confirme monsieur Jomphe.

Défilé

Parmi les démarches effectuées, le comité organisateur des finissants de l’école Paul-Hubert a demandé à la Ville de Rimouski l’autorisation de planifier son défilé annuel dans les rues de la ville, le 20 juin prochain. Une éventuelle autorisation serait conditionnelle à une levée des consignes sanitaires dues à la COVID-19 à ce moment.

Monsieur Jomphe n’était pas au courant de cette démarche. « Cela doit provenir d’un comité d’étudiants mais c’est la direction de l’école qui va prendre la décision. Toutes les options sont dans l’air. C’est clair que les élèves tiennent à leur bal. En principe, nous devrions pouvoir annoncer publiquement la décision demain. »

Importance capitale

Le journal le soir abordait la question des bals de finissants samedi dernier avec un retraité du secteur de l’éducation, Réjean Pigeon, qui s’exprimait à ce sujet. Monsieur Pigeon a été enseignant à partir de 1971 et directeur aux écoles Écho-des Montagnes de Saint-Fabien et Lavoie de Saint-Eugène entre 1997 et 2005.

« Je crois personnellement que l’événement est d’une importance capitale pour les jeunes de cet âge puisqu’il représente un véritable rite de passage, celui de l’entrée dans le monde des adultes. On passe d’un modèle marqué par la prise en charge de son éducation par l’école et les parents à celui où on se retrouve à effectuer des choix personnels qui influenceront le cours de notre vie (choix de carrière, de mode de vie, remises en question de toutes sortes, environnement social…) », mentionnait-il notamment.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×