27.09.2020
Nouvelle de 19 h L’autonomie alimentaire sera encouragée

L’autonomie alimentaire sera encouragée

La Ville de Rimouski fait un premier pas face aux demandes de citoyens qui souhaitent que l’agriculture de proximité et l’autonomie alimentaire soient encouragées concrètement.

Au début du mois d’avril, une vingtaine de signataires ont demandé à la Ville de Rimouski, dans une lettre, de mettre ses employés, ses ressources et ses équipements au service des citoyens qui veulent faire notamment de la culture maraîchère. On demandait aussi à la Ville l’adoption d’une politique d’aide à l’autonomie alimentaire. Celle-ci viendra, a déjà dit le maire, Marc Parent, mais pas cette année.

Entretemps, hier, le conseil municipal a adopté une résolution « visant à autoriser la réalisation du projet-pilote de jardins libres dans les endroits désignés à cette fin par le Service des travaux publics et de procéder à l’ouverture desdits jardins dès l’été 2020. »

« Nous adoptons cette résolution dans le but d’offrir une plus grande capacité d’auto-suffisance aux citoyens de Rimouski en matière alimentaire. Nous voulons mettre de l’avant des solutions qui nous permettraient d’atteindre une certaine autosuffisance. Déjà, sur le territoire de Rimouski, il y a huit jardins communautaires qui sont répartis un peu partout sur le territoire. Lors de mon point de presse hebdomadaire vendredi prochain, je vais dévoiler à quel endroit les jardins additionnels seront mis en place. On parle d’environ 12 000 pieds carrés de jardins », a indiqué monsieur Parent.

Accessibles

« Le personnel de la Ville va s’atteler à la préparation de ces espaces et sèmeront différents légumes allant des haricots aux carottes, en passant par les pois et les betteraves. Ces semis seront séparés par des rangs d’avoine pour maintenir un certain niveau d’humidité. Une fois que les semences seront plantées, on va inviter les citoyens à prendre possession de ces endroits, pour pouvoir veiller à l’entretien régulier. Chaque jardin, contrairement aux jardins communautaires, sera accessible à toute la population », précise Marc Parent.

Le maire de Rimouski, Marc Parent. (Photo: capture d’écran)

Premières récoltes

« On prévoit que les premières récoltes aient lieu en juillet. C’est vraiment une initiative qui répond aux orientations demandées en autres par le comité Rimouski en Transition. On nous a parlé aussi de faire de la culture en avant des façades résidentielles. Je rappelle que la Ville, depuis quelques années, autorise ce genre de travaux. »

« Il suffit de communiquer avec la Ville et vous aurez accès à tous ces renseignements. Le conseil municipal est très heureux de cette démarche et y est favorable. De plus, l’administration municipale a livré rapidement la marchandise », constate le maire rimouskois.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×