25.11.2020
COVID-19 Les députés siègent dans des conditions extraordinaires

Les députés siègent dans des conditions extraordinaires

Les députés sont de retour à l’Assemblée nationale à Québec dans des circonstances extraordinaires dues à la crise du coronavirus, aujourd’hui.

Après deux mois de confinement, de présences au bureau de circonscription et de participations à une multitude de rencontres via les outils de rencontres virtuelles, il est temps, soutient le député de Rimouski, Harold LeBel, de retourner et de reprendre, à Québec, son rôle de législateur et de contrôleur.

Pas aussi efficace

« Nous avons bien eu quelques séances d’interpellation par visioconférence, j’en ai fait trois. Nous pouvons poser quelques questions, mais ce n’est pas aussi efficace. Il faut être capable de se parler et débattre de visu. D’ailleurs, j’aurai l’occasion de déposer une motion réitérant notre compassion et notre solidarité envers les ainés vulnérables qui vivent notamment en CHSLD (centres d’hébergement et de soins de longue durée) », affirme le député de Rimouski.

Monsieur LeBel est aussi membre du Bureau de l’Assemblée nationale et à cet égard il a, avec ses collègues du Bureau, autorisé des diverses mesures pour protéger les élus et le personnel dans le Parlement.

Travail extraordinaire

« Trente-six députés sur 125 pourront être ensemble dans le Salon bleu, tous à une distance de deux mètres. Des allées du Parlement seront privilégiées; des gourdes personnalisées seront utilisées au lieu des verres d’eau à nos banquettes et il y aura partout ce qu’il faut pour se désinfecter les mains. Les responsables ont fait un travail extraordinaire. »

« Je m’y rends donc un peu fébrile et inquiet de voir le parlement différent, mais fier du personnel de notre Assemblée nationale, fier aussi de retrouver l’équipe de députés du Parti Québécois, une équipe qui a fait la différence pour beaucoup de monde en ce temps de crise jamais vue », conclut Harold LeBel.

Motion

Ce dernier a présenté la motion suivante:

Monsieur le Président, je sollicite le consentement des membres de cette Assemblée afin de présenter, la motion suivante :

« Que l’Assemblée nationale affirme sa complète solidarité avec les ainés du Québec hébergés en CHSLD, en résidence privée ou ressource intermédiaire, qui font face à de grandes difficultés et souffrances pendant cette période de pandémie et qu’elle souligne leur grande résilience face à la situation;

Qu’elle prenne acte des conditions inacceptables dans lesquels sont décédées certaines personnes aînées dans les centres d’hébergement, loin de leur famille et d’une personne pour leur tenir la main;

Que l’Assemblée nationale constate l’incapacité du système d’hébergement et de soins de longue durée à faire face à un événement sanitaire majeur ainsi que ses limites pour s’occuper correctement et avec humanité de nos aînés;

Que l’Assemblée nationale demande au gouvernement qu’il mette tout en œuvre, pour assurer la sécurité, les soins et la qualité de vie des aînés qui ont bâti le Québec. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×