28.09.2020
Actualités Environnement Prédictions pour un été chaud et long

Prédictions pour un été chaud et long

L’été 2020 sera chaud pour la majorité des provinces canadiennes, dont le Québec, selon le bulletin météorologique de l’Aperçu de l’été de MétéoMédia pour les mois de juin, juillet et août.

Voilà qui est le bienvenu avec un printemps 2020 qui en aura fait voir de toutes les couleurs aux Canadiens. En passant de la neige à une canicule en moins de deux semaines, et ce, avant même le début de la saison estivale, on pouvait se demander si l’été à venir se déroulerait aux extrêmes.

Les Québécois peuvent donc s’attendre à un été avec des températures chaudes, tout comme en 2018 et en 2019.

Variations

« Même si les derniers jours de mai ont été très chauds, il ne faut pas s’attendre à ce que l’été soit caniculaire tout du long », nuance Chris Scott, directeur de la météorologie à MétéoMédia. « La chaleur sera présente pendant les trois mois de l’été, mais des périodes de fraîcheur viendront donner un répit à la population plus sensible aux températures élevées. »

« Avec le peu de précipitations reçues en mai au Québec et dans les Maritimes, des problèmes liés à la sécheresse seront à surveiller cet été alors que des précipitations sous les normales sont attendues. Dans l’Est du Québec, il s’agirait d’un 4e été consécutif avec un déficit de précipitations compliquant la vie des agriculteurs notamment », ajoute André Monette, chef de service de la météorologie à MétéoMédia.

Voici plus de détails sur les conditions attendues à travers le pays cet été : 

Ontario et Québec – Un été chaud et humide est attendu. Par contre, juin sera plus tempéré avec quelques périodes de fraîcheur surtout pour la première partie du mois. Le temps sera plutôt sec avec moins de jours de précipitations. Le passage d’orages suffira à amener les précipitations près des normales, à l’exception de l’est du Québec où l’on prévoit un déficit au niveau des quantités de pluie. 

La transition vers l’automne se fera lentement en 2020, tandis que les températures clémentes se poursuivront au mois de septembre pour la majorité des secteurs.

Ailleurs au Canada –  Alors que la saison estivale se fera attendre au mois de juin, les températures seront particulièrement chaudes au coeur de l’été pour la Colombie-Britannique et les provinces maritimes. Dans les Prairies, les températures seront davantage près des normales en raison de descentes d’air frais plus présentes. 

Précipitations normales

La plupart des régions connaîtront des précipitations près des normales, sauf pour une partie des Maritimes où les périodes de sécheresse se feront plus nombreuses. Avec une saison des ouragans plus active attendue dans le bassin atlantique, ces provinces seront à surveiller à la fin de l’été.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×