30.09.2020
COVID-19 Québec appuie la relance de la culture avec 400 M$

Québec appuie la relance de la culture avec 400 M$

Le premier ministre du Québec, François Legault, annonce que son gouvernement va appuyer concrètement la relance des activités culturelles pour une somme de 400 M$.

C’est ce qui ressort de son point de presse de 13 h, aujourd’hui.

« Puisque les indicateurs sur la contamination sont encourageants, ça nous permet de poursuivre le plan de déconfinement. Aujourd’hui, je suis très content de parler de culture. On sait que c’est l’âme du peuple québécois. Les Québécois adorent leurs artistes et ils s’en ennuient. Je remercie d’ailleurs les artistes qui ont participé à notre campagne d’information sur la COVID-19 », commente monsieur Legault.

« On sait que la situation est difficile dans les salles de spectacles et de théâtre, notamment. On travaille très fort pour rouvrir graduellement (les salles de spectacles) avec des spectateurs. On n’est pas rendu là, mais je suis certain que nos artistes sont capables d’être créatifs pour continuer. On veut les revoir à l’œuvre », a poursuivi François Legault.

Appel de projets

« C’est avec plaisir que j’annonce un plan de relance de 400 M$ en culture. Il y a un réaménagement de budget pour 150 M$ mais il y a 250 M$ d’argent neuf. Une partie a été commencée à dépenser pour les organismes. Le reste sera distribué selon des appels d’offres. Il y aura plus de détails cet après-midi. Pour ceux qui ont des projets à financer, c’est le temps de les déposer. Une somme de 100 M$ est réservée aux événements, mais cela veut dire qu’il y a 300 M$ disponibles maintenant. »

« Il existe toutes sortes de formes de captation de prestations d’artistes auxquelles on peut avoir recours, comme la télévision, des films, des pièces de théâtre, de la danse et des concerts à huis clos. On veut aussi en profiter pour développer plus rapidement des plateformes numériques. Je ne sais pas si je devrais dire ça, mais si ce n’est pas assez, on ajoutera de l’argent », a lancé monsieur Legault.

CHSLD et travailleurs

Le premier ministre est revenu encore une fois sur la situation dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

« Dans les prochains jours, nous allons ouvrir les inscriptions pour la formation de trois mois payée 740 $ par semaine pendant la formation, puis à 49 000 $ par année lorsque les gens recrutés travailleront à temps complet comme préposés aux bénéficiaires. Je lance un nouvel appel aux intéressés. Tous les détails seront dévoilés demain. On doit ça à nos aînés. Nous avons besoin de 10 000 nouvelles personnes », a rappelé monsieur Legault.

« On est tous (partis politiques, société) un peu coupables du fait qu’il manque 10 000 personnes dans le réseau de la santé. Dans un premier temps, des personnes qui ne sont pas nécessairement formées ont répondu à notre appel, ont fait leur possible et on les remercie, mais maintenant on a encore besoin d’autres candidats », a-t-il ajouté.

Bilan

Quant au bilan du jour, la hausse du nombre de décès attribuable à la COVID-19 est de 20, pour un total de 4 461. Le nombre de personnes contaminées par le virus est de 51 354 cas, une hausse de 295. Un total de 1 185 personnes sont hospitalisées, une baisse de 13, et 163 personnes sont aux soins intensifs, une baisse de huit.

« Les indicateurs s’améliorent : moins de cas et moins d’hospitalisations, mais la bataille n’est pas gagnée et il faut continuer d’appliquer les consignes pour être certain de ne pas revenir en arrière. Nos employés de la santé ont besoin d’un «break ». Ils auront droit à des vacances cet été. Il ne faudrait pas avoir une nouvelle vague de contamination. »

Situation raciale aux États-Unis

Monsieur Legault s’est permis un détour et un commentaire sur la situation raciale aux États-Unis.

« Je veux parler de ce qui se passe aujourd’hui aux États-Unis, de la mort de George Floyd. C’est vraiment choquant et je comprends tous les gens révoltés et je suis solidaire. Ça montre que nous avons du travail à faire pour vaincre le racisme. Je dénonce fortement. Ce n’est pas le genre de Québec qu’on veut construire. Tous les êtres humains sont égaux et pareils. Tout le monde peut manifester, mais les gestes posés par les casseurs, ceux qui en profité pour briser et voler, sont inacceptables. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×