30.09.2020
Actualités Politique Virginie Proulx refuse de jouer la carte de la victime

Virginie Proulx refuse de jouer la carte de la victime

«La cause est plus importante que ma propre personne»

La conseillère du Bic, Virginie Proulx, aurait pu sauter sur l’occasion pour gagner des appuis à sa cause, ce matin, à la suite de l’assemblée du conseil municipal de Rimouski, hier soir, mais elle s’en abstient.

Madame Proulx a été expulsée des comités pléniers du conseil municipal parce qu’elle n’aurait pas respecté la confidentialité qui impute aux élus.

Elle aurait aussi pu intervenir à l’issue des commentaires sur son dossier émis par deux collègues, Jennifer Murray et Grégory Thorez, comme le maire, Marc Parent, l’a invitée à le faire, mais elle a aussi refusé cette occasion de présenter son point de vue.

Le journal le soir l’a jointe ce matin, pour avoir ses réactions sur le déroulement de l’assemblée, sur lesdits commentaires de ses collègues, sur les réponses fournies au public et aux journalistes par le maire et sur la volonté affirmée du maire de tenter un rapprochement entre les parties.

Les messages de la population

« Ce qui me désole le plus, ce qu’il y a de plus triste, c’est que le reste du conseil municipal n’essaie pas de comprendre ce que lui dit la population. Les citoyens lancent des messages voulant que pour eux, il y a un problème de démocratie. Pourtant, on ne peut pas dire que tout va très bien, madame la marquise! », lance madame Proulx.

Virginie Proulx (Photo: Facebook)

« Je n’ai pas souhaité intervenir, parce que je croyais que ce n’était pas le bon moment. J’ai l’intention, dans les prochains jours, de publier sur ma page Facebook les éléments qui étaient dans le fameux courriel pour montrer que je suis transparente et que je prône la transparence. Il n’y avait absolument rien de confidentiel et je vais aller plus loin. Je crois qu’il n’était pas adéquat hier soir de relancer le débat. On dirait que les autres conseillers ne cherchent pas vraiment à comprendre ce qui s’est passé », soutient Virginie Proulx.

La cause

« J’essaie d’éviter de jeter de l’huile sur le feu. Mais pour ma part, je vais réfléchir pour proposer de nouvelles façons de faire à Rimouski. Revenir au conseil et dans les comités pléniers comme ça se passe actuellement, ça ne m’intéresse pas! »

« Il y a des changements qui doivent être faits avant de revenir en arrière. On dit de leur côté que le lien de confiance a été brisé, mais c’est aussi vrai de mon côté. Quand on m’accuse de choses aussi graves que de dévoiler des informations confidentielles sans aucune preuve, c’est quand même assez grave et cela attaque ma crédibilité », déplore Virginie Proulx.

Sincérité

« C’est clair que la sincérité des autres membres du conseil dans leur volonté de rapprochement reste à être démontrée. Mais pour moi, mon combat est plus grand que ce qui concerne seulement ma personne. C’est beaucoup plus large que ma propre situation, c’est de la démocratie dont on parle, ici », tranche madame Proulx.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×