Gouvernement du Québec
02.12.2020
Gouvernement du Québec
Nouvelle de 17 h Des mères vont «au front» pour l’avenir de leurs enfants

Des mères vont «au front» pour l’avenir de leurs enfants

Le mouvement Mères au front organise une grande manifestation de type veille en silence, pour la sauvegarde de l’environnement, samedi prochain, sur le brise-lames situé à l’extrémité Ouest de la promenade de la mer, à Rimouski.

Quelque 200 personnes y sont attendues pour souligner le solstice d’été, dès 20 h 30. Le mouvement est international mais est aussi bien présent dans la région, selon une de ses porte-parole, Catherine Aubin, qui nous en dévoile davantage à l’occasion d’une entrevue exclusive au journal le soir. Il se concentre sur l’environnement, afin de laisser un monde meilleur aux générations suivantes.

Un cœur en vert est leur symbole.

« Il faut savoir que les scientifiques ont beaucoup interpellé les gouvernements au sujet de l’environnement et que les jeunes ont manifesté leur éco-anxiété. C’est évident pour nous qu’il n’est pas question de demeurer les bras croisés face à l’inaction du secteur politique. C’est très important qu’on s’implique et qu’on rappelle aux politiciens qu’on veille; qu’on surveille leurs gestes qui peuvent ont des conséquences sur l’environnement. Des traités ont été bafoués et des promesses ont été brisées », explique-t-elle.

Ça ne passe pas

« Ça ne peut plus passer. Il faut avancer, pour l’avenir; il faut avoir des règles, des lois qui protègent l’environnement et qui protègent nos enfants. Nous voulons assurer un avenir viable à nos jeunes, pour qu’ils vivent en sécurité. Nous voulons aussi aimer et respecter la vie », ajoute madame Aubin.

Cœurs de mères

« Nous faisons cela avec nos cœurs de mères. Pour la veillée, on attend déjà près de 200 personnes. L’implication des mères militantes est libre à chacune. Le mouvement est international et est présent dans toute la francophonie et dans le Canada. Le mouvement a aussi un équivalent en anglais. C’est évident qu’on peut se demander si on ne se dirige pas vers un mur, en matière d’environnement. Dans la région, nous sommes une quinzaine d’organisatrices très motivées. On peut penser que quelque 150 à 200 mamans nous suivent sur les réseaux sociaux, sur les points de presse et sur les activités qu’on réalise », précise Catherine Aubin.

Activité perturbée par la crise de la COVID-19

Celle-ci souligne que la crise du coronavirus a forcé le report de l’activité Veillée pour l’avenir du monde à samedi prochain.

« Nous nous faisons entendre et nous nous faisons de plus en plus connaître. Nous avions prévu une action la journée de la Fête des mères, le 10 mai. C’était planifié et organisé, mais en raison de la pandémie, nous avons été obligées de revoir notre plan. Nous tenions à avoir quelque chose qui respectait les mesures sanitaires. C’est pour ça que c’est une veille, parce qu’une marche aurait pu ne pas respecter la distanciation sociale. Comme nous serons tous présents au même endroit, on va se distancer et faire notre veillée sur le brise-lames, samedi. »

« Lors de cette Veillée pour la suite du monde les participantes et leur entourage viendront rappeler aux élus que des milliers de mères et de grands-mères sont aux aguets. Plusieurs Veillées lumineuses auront lieux en silence, le samedi 20 juin à compter de 20 h 15, à travers le Québec et dans quelques villes canadiennes pour exiger des gouvernements une relance économique verte et juste, qui priorise la protection de l’avenir de nos enfants face aux crises environnementales, notamment climatique », indique un communiqué du mouvement.

Consigne

La consigne de l’organisation pour les participantes est de tenir cette veillée en silence, toutes vêtues de noir, un cœur vert sur la poitrine.

 « Les mères et les grands-mères, ainsi que leurs alliés, veilleront pendant que les enfants dorment en brandissant une source lumineuse, pour exiger des élus qu’ils prennent les décisions nécessaires pour assurer un avenir sain, juste et sécuritaire pour leurs enfants. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×