27.09.2020
Actualités Faits divers 2 kg de cocaïne : Billy Villeneuve prendra position jeudi

2 kg de cocaïne : Billy Villeneuve prendra position jeudi

Ayant déjà renoncé à sa remise en liberté pendant la poursuite du processus judiciaire, le 9 juin, Billy Villeneuve, 49 ans, de Rimouski, qui fait face à des accusations de possession et de trafic de stupéfiants, devait prendre position avec l’enregistrement d’un plaidoyer ce mardi au palais de justice de Rimouski, mais cela a été reporté à ce jeudi 25 juin.

BillyVilleneuve est détenu depuis son arrestation le 9 mars dernier au moment où il se déplaçait à bord de son véhicule sur l’autoroute 20 en direction Est dans le secteur de La Pocatière. Il fait face à des accusations relatives à la possession et au trafic de stupéfiants.  

Les enquêteurs de la division des enquêtes sur les crimes majeurs, assistés de policiers membre du groupe tactique d’intervention de la Sûreté du Québec ont procédé à son arrestation vers 1 h 45 dans la nuit du 9 mars.

2 kg de cocaïne

« Des perquisitions qui ont eu lieu à bord de son véhicule et à son appartement du Boulevard Arthur Buies Est à Rimouski, ont permis aux policiers de découvrir une importante quantité de stupéfiants soit environ 2 kg de cocaïne ; un peu plus de 2,5 kg de cannabis; un peu plus de 42 000 $ en argent comptant et plusieurs objets servant au trafic de stupéfiants », rapporte le sergent de la SQ, Claude Doiron.

Le véhicule de type camionnette de l’accusé a également été saisi en tant que bien infractionnel. « L’enquête policière tant à démontrer que le suspect allait sur une base régulière dans la région de Montréal pour se procurer de la drogue qu’il écoulait par la suite sur le marché de Rimouski et des environs », précise le porte-parole policier.

Billy Villeneuve est accusé de trafic et de possession en vue de trafic de stupéfiants, de bris de conditions ainsi que de possession de biens criminellement obtenus.

 « Ce sont encore une fois des informations reçues du public qui ont permis de procéder à l’arrestation du suspect », ajoute Claude Doiron.

Bris de promesse

Par ailleurs, dans un autre dossier, Tommy Caouette écope d’une amende de 150 $ pour avoir commis un bris de promesse en consommant de l’alcool pendant que cela lui était interdit, le 19 décembre 2019 à Rimouski. Il a plaidé coupable mardi matin au palais de justice de Rimouski. « Les policiers interviennent à la sortie des bars vers 3 h 30 et ils voient monsieur qui était en état d’ébriété avancé », rapporte la procureure de la Couronne, Me Isabelle Gavioli, qui réclamait une amende de 500 $. « J’ai suivi une thérapie à Edmundston du 23 décembre au 1er janvier et je n’ai pas consommé depuis », précise l’accusé, qui n’avait pas d’avocat. « Étant donné vos efforts, je vous impose une amende de 150 $ », tranche le juge de la Cour du Québec, Richard Côté.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×