31.10.2020
Nouvelle de 18 h Le congé de la construction donne un coup de pouce au Site...

Le congé de la construction donne un coup de pouce au Site maritime

La fréquentation est à la hausse et des subventions s’annoncent

L’achalandage suscité par les deux semaines du congé de la construction permet au Site historique maritime de la Pointe-au-Père (SHMP) d’envisager l’avenir avec un peu plus d’optimisme qu’il y a deux semaines.

Le 22 juillet, le journal le soir rapportait que le directeur général du SHMP, Serge Guay, affichait une certaine inquiétude sur la saison en cours, qui laissait présager un déficit de 500 000 $ à l’issue de celle-ci, en raison notamment d’une saison écourtée, des contraintes liées à la pandémie, qui obligent la fermeture des visites du Phare et du sous-marin Onondaga. « Il y a beaucoup de monde sur le site, mais ça ne rentre pas beaucoup pour les visites au Musée de l’Empress of Ireland », révélait monsieur Guay.

Maximum

On remplissait difficilement, alors, le Musée consacré au naufrage de l’Empress of Ireland en 1914. Les contraintes font en sorte qu’on ne pouvait accueillir plus de 50 visiteurs à la fois, pour un maximum de 300 à 325 visiteurs par jour, comparativement aux 700 à 800 habituellement présents, dans une saison normale.

Le directeur du Site devait voir aux activités quotidiennes de la saison, tout en s’assurant de bien remplir les formulaires administratifs donnant droit à des subventions salariales.

« Si on regarde les deux dernières semaines, ça a changé, en mieux, en ce qui nous concerne. Les gens ont heureusement répondu à notre invitation de profiter du seul attrait du Site qui demeure accessible, si bien qu’on ne peut pas accueillir davantage que les 300 à 325 par jour (50 par visite) auxquels nous sommes limités en raison de la crise du coronavirus. C’est supérieur à nos prévisions de la saison jusqu’ici. Les gens font la file devant le Musée à longueur de journée », dit monsieur Guay.

Serge Guay (Photo: Pierre Michaud-archives)

Consignes respectées

« Ça paraîtra certainement dans nos résultats du mois de juillet quand ils seront compilés. Restera à voir les résultats du mois d’août, mais oui, la situation est meilleure qu’elle ne l’était. Je m’attends d’avoir encore des nombreux visiteurs. Non seulement les gens sont présents nombreux et de différentes provenances, mais je remarque aussi que les consignes sont très bien respectées. Tout le monde porte son masque. Nous n’avons émis que six contraventions depuis le début de la saison », note Serge Guay.

Subventions

« Du côté des subventions salariales, on a progressé. Ces subventions sont maintenant disponibles jusqu’en décembre. Mes contacts me disent de ne pas m’inquiéter. On s’attend à avoir des nouvelles positives au cours du mois d’août », conclut-il.

On envisage une fermeture le 7 septembre cette année, alors que la saison s’étend habituellement de mai à décembre. L’année dernière, 80 000 personnes ont visité le Site historique maritime de la Pointe-au-Père, qui fête ses 40 ans cette année, mais dont l’anniversaire sera célébré en 2021, autre victime collatérale de la COVID-19.

Visites animées

Si les visites du phare sont annulées pour cette année, Parcs Canada précise qu’au lieu historique national du Phare-de-Pointe-au-Père, les visiteurs ont accès à l’animation au pied du phare, présentée par le Site historique maritime de la Pointe-au-Père.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×