26.09.2020
COVID-19 On peut jardiner et jouer au tennis, à Mont-Joli

On peut jardiner et jouer au tennis, à Mont-Joli

La Ville de Mont-Joli ouvre ses courts de tennis et ses jardins communautaires au grand public, à la suite de l’annonce de la reprise de certaines activités sportives par le gouvernement du Québec, dans le contexte de la crise du coronavirus.

La Ville confirme donc que les employés de son Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire de la Ville de Mont-Joli ont préparé les terrains en conséquence.

« La pratique de ce sport doit se faire en respectant les restrictions suivantes : pratique libre en simple seulement, d’une durée limitée pour permettre au plus grand nombre de profiter des terrains. Le bloc sanitaire sera fermé. Les joueurs doivent s’apporter de l’eau s’ils souhaitent se désaltérer, car ils n’auront pas accès à la fontaine », précise la Ville de Mont-Joli.

Considérés comme des vecteurs de transmission, le parc de planche-à-roulettes(« skatepark ») et les modules de jeux sont toujours interdits d’accès en raison du risque élevé de propagation du coronavirus. Le parc du ruisseau Lebrun demeure ouvert, mais il est important que les usagers respectent la distanciation physique de 2 mètres. Là aussi, le bloc sanitaire n’est pas accessible.

« Jusqu’à nouvel ordre les bâtiments publics ainsi que les infrastructures sportives et de loisirs demeurent fermés. Pour les usagers de la Bibliothèque Jean-Louis-Desrosiers, le prêt numérique demeure une alternative pour combler ses besoins en lecture. Pour en savoir plus:https://ville.mont-joli.qc.ca/bibliotheque-jean-louis-desrosiers/pret-numerique », ajoute la Ville.

Tous les services municipaux sont accessibles par téléphone ou par courriel. On peut consulter la liste en se rendant sur le site web de la Ville de Mont-Joli: https://ville.mont-joli.qc.ca/ville-de-mont-joli/services-municipaux .

Jardins communautaires

Par ailleurs, le conseil municipal a autorisé, mardi soir dernier, en séance ordinaire l’ouverture des jardins communautaires.

« Cette décision s’accorde à la recommandation de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), qui n’y voit pas d’objection en autant que les pratiques soient adaptées afin de respecter les mesures de protection. Parmi celles-ci limiter le nombre de jardiniers en même temps dans les jardins, éviter les rassemblements, pratiquer la distanciation, éviter de partager les outils de jardinage, et autres gestes de protection », explique un communiqué de la Ville.

Contexte de pandémie

L’organisme estime que dans le contexte de pandémie et de demandes accrues pour l’aide alimentaire, le jardinage pourrait contribuer à améliorer l’accès aux aliments nutritifs des Québécois.

« Comme tout le monde n’a pas accès à un espace privé leur permettant de cultiver des fruits et des légumes, il est important, selon l’INSPQ, de considérer l’ouverture des jardins communautaires dans les prochaines semaines et de s’assurer de la mise en place des mesures de protection afin de diminuer les risques de transmission de la COVID-19 chez les jardiniers », note la Ville.

Gérés par la Corporation Le Petit Plantarium, les jardins communautaires se trouvent sur deux sites distincts : dans le parc du ruisseau Lebrun (entre la rue Gendron et le ruisseau Lebrun) et sur les terrains de la Commission scolaire des Phares (Centre de formation des adultes).

« L’organisme gestionnaire s’assurera de mettre en place et de faire respecter les conditions émises par l’INSPQ » souligne le conseil municipal. Les personnes intéressées à louer une parcelle de terrain sont priées de communiquer avec Christine Ross au 418 775-7015.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×