20.10.2020
Actualités Environnement Les Rimouskois doivent toujours ménager leur eau

Les Rimouskois doivent toujours ménager leur eau

La Ville de Rimouski rappelle à la population que l’avis d’interdiction d’arrosage est toujours en vigueur sur le territoire rimouskois, et ce, pour une durée indéterminée.

Cet avis survient alors que la Ville de Rimouski a lancé la semaine dernière deux projets majeurs de raccordement d’aqueduc pour un total de 13,7 M$.

L’équipe municipale souligne par ailleurs la collaboration de la population qui a permis de stabiliser la situation critique de la période estivale. « Néanmoins, le faible taux de précipitations et les conditions météorologiques défavorables n’ont toujours pas permis de rétablir les réserves d’eau potable à la normale », précise la Ville.

L’arrosage des pelouses demeure interdit, tout comme le lavage des voitures et des entrées automobiles.

Arrosage autorisé

L’arrosage des plates-bandes et des potagers est toutefois autorisé à partir d’un arrosoir manuel ou d’un boyau muni d’un dispositif d’arrêt automatique, tous les jours, de 19 h à 7 h. Des patrouilleurs continuent de circuler sur le territoire afin de faire respecter l’avis d’interdiction s’adressant aux usagers desservis par le réseau municipal d’aqueduc, en vigueur depuis le 17 juin dernier.

Permis d’arrosage 

Des permis continuent d’être délivrés pour les citoyens qui ont une preuve de contrat ou d’achat avec un entrepreneur en aménagement paysager pour la pose de gazon en rouleau (tourbe) et la plantation de haies uniquement. Il est fortement recommandé à la population de reporter à une période plus favorable les travaux d’aménagement paysager nécessitant l’utilisation d’eau, tels que la semence de pelouse.

Travaux majeurs

Le conseil municipal a déposé lors de sa dernière séance ordinaire un avis de présentation pour l’adoption d’un règlement autorisant des travaux de raccordement de 2,8 M$ à Sainte-Blandine, entre le secteur Val-Neigette et le secteur village..

Il a fait de même pour le projet de renouvellement d’une conduite d’amenée de la chambre des vannes du Lac-à-l’Anguille au réservoir Lamontagne, pour 10,9 M$. Cela signifie que les règlements devraient être adoptés à la prochaine assemblée du conseil, le 8 septembre.

« Nous allons construire une deuxième conduite d’amenée d’eau pour s’assurer qu’on ait de la redondance. Fait à noter, il y a une contribution financière de 8 M$ du gouvernement du Québec pour ce projet. Dès 2021, 6 km de conduite seront construits et une autre portion de six ou sept km l’année suivante », précisait le maire, Marc Parent, à la suite de cette assemblée.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×