18.09.2020
Actualités Économie L'industrie du tourisme réclame un dialogue urgent avec les gouvernements

L’industrie du tourisme réclame un dialogue urgent avec les gouvernements

Des chefs de file du secteur des voyages et du tourisme réclament que les gouvernements amorcent un dialogue urgent sur la pandémie et ses répercussions sur cette industrie.

Ils en ont fait la demande cette semaine, alors que des ministres du Tourisme de l’ensemble du pays ont pris part à une réunion du Conseil canadien des ministres du Tourisme.

La Table ronde canadienne du voyage et du tourisme rappelle que le secteur du voyage et du tourisme emploie plus de 1,8 million de Canadiens.

« Puisqu’il s’agit d’une des industries les plus durement touchées par la COVID-19, il est impératif que les gouvernements et le secteur se réunissent aussi afin de discuter de mesures pour éviter que les nombreuses pertes d’emplois et fermetures d’entreprises attribuables à la COVID-19 ne deviennent permanentes. À ce jour, le gouvernement fédéral est resté muet aux appels lancés pour qu’il convoque cette réunion », précise l’organisme.

« Si la COVID-19 constitue une grave menace sanitaire, elle présente aussi un grave danger pour l’économie, et il importe que les gouvernements se penchent sur la question », ajoute-t-on.

Vaste éventail

La Table ronde canadienne du voyage et du tourisme représente le plus vaste éventail d’employeurs et d’intervenants de l’industrie du voyage et du tourisme au pays, qui comprend les plus importants aéroports, transporteurs aériens, établissements hôteliers, agences de voyages et chambres de commerce au Canada. Ce groupe met en présence de redoutables concurrents qui ont uni leurs forces pour élaborer des mesures sectorielles constructives de santé publique et restaurer la confiance du public en ce qui concerne la sécurité des voyages.

Appel à la collaboration

« Le seul moyen de soutenir le secteur est de veiller à ce que les chefs de file de l’industrie aient l’occasion de collaborer avec le gouvernement dans la mise au point d’un plan d’aide sectorielle et d’une réouverture prudente, a affirmé Steve Sammut, président et chef de la direction de Rocky Mountaineer, dont le siège social est à Vancouver. La Table ronde canadienne du voyage et du tourisme a demandé à de nombreuses reprises au gouvernement d’entamer une discussion sur un mode de réouverture de notre secteur sécuritaire et réfléchi. »

« Nous demandons au gouvernement de s’inspirer de mesures adoptées partout dans le monde, comme les tests de dépistage et l’ouverture de couloirs sécuritaires de déplacements qui permettraient à nos entreprises, à nos employés et à nos clients de reprendre leurs activités, a pour sa part déclaré Mike McNaney, président et chef de la direction du Conseil national des lignes aériennes du Canada.

« Nous espérons que les ministres examineront notre demande de sommet coordonné de chefs de file de l’industrie et du gouvernement pour prévenir des changements structurels de longue durée dans notre secteur. Près de deux millions de Canadiens en dépendent », poursuit-il.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×