24.10.2020
Nouvelle de 19 h Alloprof aide de plus en plus d’étudiants

Alloprof aide de plus en plus d’étudiants

L’organisme Alloprof rejoint de plus en plus d’étudiants partout au Québec, mais particulièrement au Bas-Saint-Laurent où 784 276 accompagnements (textos, appels et bien plus) ont été réalisés en 2019-2020 auprès des élèves et des parents.

Selon le directeur de la stratégie d’Alloprof, Marc-Antoine Tanguay, Rimouski (38,91%), Rivière-du-Loup (17,77%) et Matane (12,45%) figurent au palmarès des villes en ayant fait la plus grande utilisation du service dans la région.

Une nouvelle plateforme web

Après plus d’un an de travail, Alloprof propose une toute nouvelle plateforme web à la fine pointe de la technologie afin de soutenir les jeunes élèves et leurs parents dans la persévérance scolaire. L’organisme prévoit aider 80 % des élèves du Québec, alors qu’il en soutient actuellement 55 % par année.

« Nous pensons que notre nouvelle plateforme plus facile à utiliser nous permettra de rejoindre 80 % des étudiants du primaire et du secondaire. Nous avions des jeunes qui ne parvenaient pas à trouver ce qu’ils avaient besoin avant. Souvent, ils ne savent même pas ce dont ils ont besoin. À travers nos questionnaires, nous parvenons à mieux cibler les besoins des jeunes et ainsi à mieux les aider », indique M. Tanguay.

La nouvelle plateforme accompagne encore mieux les utilisateurs, particulièrement les jeunes ayant plus de difficulté. La majorité des programmes du primaire et du secondaire sont disponibles sur la plateforme. Les étudiants peuvent aussi poser des questions par téléphone ou par Internet à l’un des 130 enseignants œuvrant au sein de l’organisme à l’heure des devoirs.

Forte hausse en raison de la pandémie

Marc-Antoine Tanguay signale que l’organisme a obtenu une forte hausse de son utilisation au printemps dernier après la fermeture des écoles en raison de la pandémie de la COVID-19. « Nos systèmes ont failli sauter. Nous avions jusqu’à 200 000 visites par jour et on nous demandait 1 000 contenus pédagogiques par minute » », dit-il.

La hausse se poursuit depuis la rentrée avec une augmentation de l’utilisation de 20 % par rapport à la même période l’an dernier. « Les étudiants ont pris l’habitude de venir et certains doivent faire du rattrapage pour la matière non vue au printemps dernier. Nous sommes là pour ça. Nous aidons également les parents avec divers trucs pratiques pour soutenir leurs enfants dans leurs devoirs », précise M. Tanguay.

Un service en évolution

Alloprof existe depuis 1996. Le service a évolué avec le développement de la technologie. « Au départ, c’était un service d’aide téléphonique. Graduellement, nous avons utilisé notre site Internet pour présenter des trucs liés à l’enseignement. Aujourd’hui, nous sommes très interactifs avec des jeux vidéo et des moteurs de recherche », explique M. Tanguay.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×