19.09.2020
COVID-19 La région passe de 200 à 1 600 tests de dépistage pour...

La région passe de 200 à 1 600 tests de dépistage pour la COVID-19 par jour

Les appels à la vigilance et au dépistage lancés depuis une dizaine de jours par la direction de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent semblent avoir été bien entendus par la population de la région.

Le nombre de tests de dépistage est passé d’une moyenne de 200 à 250 par jour cet été à 1 600 par jour cette semaine. « Oui, nous sommes contents de voir que les gens sont responsables et répondent à notre appel. Nous leur suggérons maintenant de prendre rendez-vous, ce qui limite les files d’attente à nos cliniques de dépistage. Nous avons également augmenté le personnel dans les cliniques et haussé les heures d’ouverture », indique le directeur régional de la santé publique, le Dr Sylvain Leduc.

Mercredi matin, l’achalandage aux deux cliniques de dépistage de Rimouski était beaucoup plus faible que celui de lundi où 450 tests ont été effectués.

La clinique mobile du PEPS du Cégep de Rimouski sera ouverte jusqu’à vendredi. (Photo Pierre Michaud – Journal Le Soir)

Clinique mobile accessible jusqu’à vendredi

Mardi midi, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a confirmé que la clinique mobile de dépistage située au PEPS du Cégep de Rimouski sera accessible jusqu’au vendredi 18 septembre. Afin d’éviter les files d’attente, il est fortement recommandé de prendre préalablement un rendez-vous au 1-877 644-4545. Ce mercredi, la clinique sera ouverte jusqu’à 23 h. Pour les journées de jeudi et de vendredi(17 et 18 septembre), l’heure de fermeture sera établie selon l’évolution de la situation.

Appel à la vigilance dans la Mitis

Compte tenu de l’évolution du contexte de pandémie de COVID-19, la région du Bas-Saint-Laurent est tout récemment passée au niveau de préalerte, après avoir été grandement épargnée depuis le début de l’urgence sanitaire au Québec. La MRC de La Mitis rappelle à quel point il est important de demeurer très vigilants et que chaque personne a un rôle à jouer afin de diminuer les risques de propagation dans son milieu de vie.

« Les Mitissiens peuvent être fiers des efforts collectifs qui ont été faits jusqu’à maintenant et, face à la situation de contagion communautaire qui a lieu dans le Bas-Saint-Laurent, l’application des mesures sanitaires demeure la clé », précise la MRC de la Mitis dans un communiqué de presse émis ce mercredi matin.

Locaux accessibles

La MRC de La Mitis maintient l’accès de ses locaux au public du lundi au jeudi, et sur rendez-vous le vendredi, afin de faciliter l’accès des citoyens au Service de cour municipale, mais rappelle l’importance de ne pas se présenter en cas de symptômes. De plus, les mesures sanitaires doivent être appliquées avec vigilance. Lorsque possible, le personnel doit être contacté par téléphone ou courriel, ce qui permet de maintenir les mesures de télétravail préconisées par le gouvernement du Québec et de limiter les contacts non essentiels.

Interventions par MRC, mais code par région

En entrevue sur les ondes de Radio-Canada, mardi après-midi, la ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx, a précisé que les codes de couleurs vont demeurer pare région administrative, mais que les interventions seront modulées par territoire de MRC, puisque certaines MRC comme la Mitis, la Matapédia et la Matanie sont moins touchées que d’autres.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×