28.10.2020
Nouvelle de 18 h Un projet qui apporte du « wow » à Pointe-au-Père

Un projet qui apporte du « wow » à Pointe-au-Père

Le projet de plus de 9,5 M$ de la Distillerie du St.Laurent qui a été lancé ce matin suscite un enthousiasme rarement constaté à Rimouski, dans le district de Pointe-au-Père.

Les copropriétaires, Jean-François Cloutier et Joël Pelletier, ont accueilli une vingtaine de personnes fortement intéressées à en apprendre davantage lors du lancement des travaux de ce projet de 9,5 M$, ce matin.

Distillerie du St. Laurent franchit une étape importante de son développement avec la construction d’une nouvelle distillerie située en bord de mer à Rimouski. Un chai de vieillissement, un café-bar avec terrasse, un espace dégustation et une boutique s’ajouteront aux installations de production.

Cet investissement de 9,5M$ permettra à l’entreprise de tripler sa capacité de production tout en améliorant la qualité d’accueil de ses visiteurs, transformant ainsi le site de la Pointe-au-Père en un pôle touristique majeur. À terme, près de 25 nouveaux employés s’ajouteront à l’équipage actuel.

L’enthousiasme était palpable, car le grand terrain acheté par Distillerie du St.-Laurent du Site historique maritime de la Pointe-au-Père est justement situé à côté de cette attrait touristique majeur et permettra de développer encore davantage ce pôle touristique le long de l’avenue Père-Nouvel. Les commentaires recueillis par le journal le soir sur place en font foi.

Une esquisse de la façade projetée. (Photo: courtoisie)

Projet génial

« C’est un projet génial, c’est sûr. On sait qu’il y a de la place sur la pointe (de l’avenue Père-Nouvel) pour en faire davantage. Nous faisons tout pour que les gens restent le plus longtemps possible sur les lieux. Un projet comme celui-là se veut complémentaire de ce qu’on souhaite. C’est impressionnant. Toutes les conversations que nous avons eues avec les promoteurs nous laissent croire que ce sera très bien », mentionne la directrice-adjointe du Site historique maritime de la Pointe-au-Père, Anne-Marie Bourrassa.

Un rêve

Une autre esquisse du projet. (Photo: courtoisie)

« C’est un rêve qui se réalise pour Jean-François et moi. Pas mal tout le monde ici est déjà passé à l’adresse actuelle de la Distillerie. Vous savez que la rue Rivard (où se trouve la Distillerie présentement) n’est pas la rue la plus charmante de la ville. On souhaitait dès les débuts de l’entreprise que la Distillerie du St.Laurent soit située en bord de mer. Nous avons tous les deux été élevés avec la face dans le vent du large. On voulait se retrouver dans un endroit comme celui-ci. Ça fait longtemps qu’on travaille sur le projet », affirme Joël Pelletier.

« Une des raisons, c’est le vieillissement du whisky en fût, pendant trois ans au minimum. Le vieillissement en bord de mer va influencer le goût de notre whisky. Bientôt, nous serons le long du littoral et ce sera merveilleux. Nous avons travaillé depuis le début à rapprocher l’entreprise du bord de mer. Ave le Musée (Site historique), ça nous semblait une synergie naturelle et pertinente. Nous allons avoir aussi de notre côté une facette très touristique, puisque le projet comprend un bar tourné vers le fleuve, qui proposera une expérience unique aux visiteurs », ajoute monsieur Pelletier.

Des membres de « l’équipage » (le personnel) de la Distillerie du St.Laurent effectuent la première pelletée de terre officielle. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

« Wow !»

Le représentant de la Ville de Rimouski, Rodrigue Joncas, est aussi membre du comité consultatif d’urbanisme :

« C’est un moment historique, dans une période « bien plate ». La crise de la COVID-19 fait que nous sommes tous avides de bonnes nouvelles. C’est un message d’espoir que vous portez. Je suis aussi membre du comité consultatif d’urbanisme et je peux vous dire que quand on a vu ce projet-là, on a tous fait « wow »! Pour de toutes sortes de raisons, dont le fait que c’est un projet qui s’insère bien dans l’environnement choisi et qui est fort créatif. »

Annexer Pointe-au-Père!

Le préfet de la MRC de La Mitis et maire de Price, Bruno Paradis, représentait le Collectif des élus du Bas-Saint-Laurent.

« Je suis envieux! Je vous annonce que nous allons annexer Pointe-au-Père. Ce sera Price, district Pointe-au-Père! », a blagué monsieur Paradis.

« Plus sérieusement, c’est un endroit exceptionnel. À côté du musée (Site historique maritime), qui est déjà une perle, il y aura une autre perle. La communauté est présente ce matin et fait preuve de solidarité. C’est un projet porteur. »

Vraiment unique

« C’est un projet vraiment unique. La beauté dans tout ça, c’est que tout le monde a compris le principe que c’est à la fois un projet industriel, un projet commercial avec un bar et un projet touristique. Ce n’est pas un hasard que le projet ait atterri à Pointe-au-Père, parce qu’on voyait de la synergie. Il y a beaucoup d’endroits où les distilleries sont dans un parc industriel, mais chez nous, tout le monde adhérait avec la vision des promoteurs. Il y avait un défi de ne pas réaliser ce projet dans un parc industriel », commente le directeur général de la Société de promotion économique de Rimouski, Martin Beaulieu.

« Les promoteurs ont bien présenté leur projet, l’ont bien défendu et l’ont bien documenté. Dans ce contexte, nous n’avions pas le choix d’y adhérer et de l’appuyer. Les promoteurs ont fait leur travail et en plus, il y a un lien direct avec la vocation maritime de Rimouski. Nous disons souvent aux gouvernements qu’on doit travailler sur des pôles touristiques. Comme disait le préfet de La Mitis, on avait une perle et on aura une deuxième perle. Là, on travaille sur la capacité de rétention des gens à plus long terme. Les gens vont passer trois ou quatre heures au musée (Site historique) et vont visiter la distillerie. Ils vont y passer la journée et peut-être aussi que l’UQAR va ouvrir ses laboratoires voisins au public. C’est comme ça qu’on dynamise l’économie de la région », ajoute-t-il.

En vidéo, le copropriétaire Joël Pelletier explique notamment que l’air salin viendra améliorer le goût du whisky qui se produit sur place.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×