27.10.2020
Nouvelle de 19 h Une manifestation très tranquille et sans marche

Une manifestation très tranquille et sans marche

La manifestation pour la fin de l’état d’urgence sanitaire organisée par le groupe Action coordination ce samedi à 13 h à la Place des anciens combattants a été très tranquille et sans la marche qui était prévue à l’horaire.

Photo prise au début de l’événement. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Une quinzaine de manifestants ont formé un cercle à la Place des anciens combattants à compter de 13 h. À l’habitude depuis quelques samedis, ils partent pour une marche au centre-ville de Rimouski à 13 h 30 pour un retour à la Place des anciens combattants vers 14 h pour des discours. Rien de tout cela n’a eu lieu aujourd’hui.

(Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Les policiers de la SQ se sont pointés vers 13 h 30 pour escorter une marche qui n’est jamais partie. Ils ont quitté en même temps que le représentant du Journal Le Soir vers 14 h 15.

(Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Les manifestants ont parlé tout bas, entre eux, presque tout le temps. La seule exception, c’est quand l’un d’eux a crié à l’auteur de ses lignes qu’il ne voulait pas être pris en photo. Les autres manifestants sont demeurés très courtois.

Pas de marche, pas de discours et pas d’interaction avec la population pendant les 75 minutes où le Journal Le Soir était sur place.

(Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Grande manifestation le 3 octobre

Les choses pourraient être différentes samedi prochain, le 3 octobre, alors qu’une grande manifestation nationale est prévue au parc Beauséjour avec la présence de plusieurs leaders du mouvement anti-masque. « Nous allons être nombreux. J’estimais 500 ou 1 000 personnes maximum pour la manifestation, mais je crois finalement que ce sera encore davantage. Ça n’arrête pas de grossir. Il y en a plus qu’on pense qui sont allumés », mentionnait l’un des organisateurs, Gino Castonguay, cette semaine au Journal Le Soir. Toujours selon M. Castonguay, la manifestation sera sécuritaire.

Vendredi, le maire de Rimouski, Marc Parent, a interpellé la Sûreté du Québec pour leur demander de s’assurer que les règles de distanciation physique soient respectées lors des manifestations. Ce n’était pas le cas ce samedi et les policiers ont laissé faire le petit groupe de manifestants.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×