28.10.2020
Actualités Politique L’intervention des libéraux jugée cavalière par le maire de Mont-Joli

L’intervention des libéraux jugée cavalière par le maire de Mont-Joli

Desserte aérienne régionale

Le maire de la Ville de Mont-Joli, Martin Soucy, juge pour le moins cavalière et improvisée la façon dont le Parti libéral du Québec (PLQ) intervient dans le dossier du transport aérien régional.

Le porte-parole en matière de transports, Pierre Arcand, et la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade,  ont déposé mercredi un projet de loi visant à assurer le maintien des services aériens dans certaines régions du Québec.

« En tant que membre de la régie intermunicipale qui gère l’aéroport régional de Mont-Joli, en tant que Ville où est situé l’aéroport régional, nous n’avons jamais été consultés sur la pertinence de ce projet de loi. Ce qui aurait été un strict minimum avant d’aller plus loin dans ce dossier » souligne le maire de la Ville de Mont-Joli.

Région oubliée?

Qui plus est, le Parti libéral parle de maintenir des services essentiels dans les régions du Québec sans même faire mention du Bas-Saint-Laurent.

« L’aéroport régional de Mont-Joli est la desserte la plus importante de cette région où transitent annuellement quelque 66 000 passagers et se vendent plus de 20 M$ de billets, c’est loin d’être négligeable ! Il y a manifestement un manque de connaissance de la réalité du transport aérien régional ou une bonne part d’improvisation dans ce projet de loi. »

La proposition du PLQ prévoit l’utilisation du fonds aérien pour financer pendant cinq ans un transporteur aérien et assurer le maintien des liaisons aériennes entre les grands centres urbains et les régions du Québec.

Et le projet Régionair?

Le Parti libéral du Québec semble avoir fait son lit dans ce dossier puisqu’il n’est nullement question de Régionair. Cette initiative, qui émane de l’aéroport régional de Mont-Joli, préconise la création d’une coopérative pour assurer des services aériens aux régions du Québec.

« Cette formule (Régionair) a le mérite de donner aux aéroports régionaux l’opportunité de devenir de véritables outils de développement axés sur le service à la population. Jusqu’à maintenant, les aéroports régionaux ont été tributaires du bon vouloir de gros transporteurs. Avec pour résultat une offre qui ne répond pas vraiment aux besoins de la population et de surcroît à prix très élevé », estime monsieur Soucy.

Le maire de Mont-Joli souhaite que la grogne suscitée par le projet de loi 691 incite maintenant le Parti libéral à se mettre à l’écoute de tous les partenaires impliqués afin de trouver la meilleure solution au maintien du transport aérien régional.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×