20.10.2020
Nouvelle de 19 h La santé publique ne peut assurer qu’aucun manifestant n’était porteur du virus

La santé publique ne peut assurer qu’aucun manifestant n’était porteur du virus

Selon plusieurs rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, un ou plusieurs des participants à la manifestation pour la fin des mesures sanitaires de samedi dernier à Rimouski, était porteur du coronavirus.

La Direction de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent ne peut apporter aucune garantie à cet effet. « La Santé publique ne peut jamais confirmer ou infirmer le diagnostic d’une personne, ni même aucune information confidentielle, comme par exemple un contact de cas. La Santé publique ne peut confirmer hors de tout doute qu’aucune personne n’était porteuse du virus à la manifestation », commente la conseillère-cadre en communication au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet-Michaud.

Madame Doucet-Michaud précise que les interventions de la Santé publique se sont faites en étroite collaboration avec la Sûreté du Québec avant, pendant et après la manifestation.

Dépistage en baisse

Par ailleurs, le nombre de tests de dépistage est en baisse constante depuis une semaine. Depuis la fermeture de la clinique de dépistage temporaire du Peps du Cégep de Rimouski, le nombre de tests est passé de plus de 1 000 par jour à 217 ce dimanche 4 octobre.

Deux nouveaux cas ce lundi

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent rapporte l’ajout de deux nouveaux cas positifs à la COVID-19 ce lundi, pour un total de 362 depuis le début de la pandémie.

Les nouveaux cas proviennent des MRC de Rivière-du-Loup (1) et de la Matanie (1). À noter qu’un des cas attribués à la MRC Rimouski-Neigette dans les derniers jours a été déplacé en Matanie.

14 cas actifs de moins que dimanche

Sur les 362 cas, 292 personnes sont considérées comme rétablies, une augmentation de 16. Si on y ajoute les trois décès, il reste donc 67 cas actifs du coronavirus présentement au Bas-Saint-Laurent, une baisse de 14.

Il y a actuellement deux hospitalisations en lien avec la COVID-19 dans la région, une de moins que dimanche. Ce sont 217 tests de dépistage qui ont été effectués dimanche. 

Un 15e cas au Centre hospitalier de Rivière-du-Loup

Un nouveau cas s’ajoute en lien avec l’éclosion au Centre hospitalier du Grand-Portage de Rivière-du-Loup qui compte maintenant 15 cas. « La situation fait toujours l’objet d’une étroite vigie de la santé publique », précise Mme Doucet-Michaud.

Un cas à l’école secondaire de Trois-Pistoles

Le centre de services scolaire du Fleuve et des Lacs a confirmé vendredi dernier qu’un membre du personnel de l’école secondaire de Trois-Pistoles a été testé positif à la COVID-19. Comme les mesures sanitaires ont été appliquées adéquatement à l’école, la santé publique estime que le risque de contagion est faible pour les élèves et le personnel de l’école. L’école continue donc d’opérer normalement.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×