Actualités Faits divers Stupéfiants : un résident de Saint-Narcisse pourrait plaider coupable

Stupéfiants : un résident de Saint-Narcisse pourrait plaider coupable

Brian Parent, 43 ans, accusé relativement à une perquisition en matière de stupéfiants ayant eu lieu le 11 décembre 2019 à Saint-Narcisse-de-Rimouski, pourrait plaider coupable ce jeudi 8 octobre palais de justice de Rimouski.

Ce sont du moins les indications fournies par son avocate, Me Maryse Beaulieu, lundi matin au palais de justice de Rimouski. « Nous avons reçu une offre de règlement du ministère public qui devrait nous permettre de disposer du dossier jeudi », a-t-elle mentionné au juge de la Cour du Québec, James Rondeau.



Parent avait plaidé non coupable lors de son dernier passage à la Cour. La date de son procès devait être fixée lundi. Il avait été remis en liberté sous conditions le 17 décembre 2019. Il fait face à divers chefs d’accusation en matière de possession et de trafic de stupéfiants.

Importante saisie


« Les policiers se sont rendus dans une résidence du chemin Duchénier ainsi que dans un garage sur la rue industrielle à Saint-Narcisse-de-Rimouski où ils ont découvert environ 8 735 comprimés de méthamphétamine ; environ 222 g de cocaïne ; environ 136g de cannabis, 3 500 cigarettes de contrebande, plusieurs milliers de dollars en argent comptant ; cinq téléphones cellulaires et plusieurs objets servant au trafic de stupéfiants », rapportait le sergent de la SQ, Claude Doiron, au moment de l’arrestation de l’homme.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×