24.10.2020
Actualités Politique L’exclusion de Virginie Proulx décidée dans un vote secret

L’exclusion de Virginie Proulx décidée dans un vote secret

La décision d’exclure la conseillère du Bic, Virginie Proulx, des réunions en comité plénier du conseil municipal de Rimouski, a eu lieu lors d’un vote secret et n’a pas reçu l’assentiment de tous les élus.

C’est ce qui ressort notamment d’un entretien avec le conseiller de Sainte-Odile, Grégory Thorez, ce matin, au lendemain du dévoilement des courriels avec un citoyen qui auraient mené à l’exclusion de madame Proulx, en mai. Certains de ses collègues lui reprochaient de ne pas avoir respecté la confidentialité de certains dossiers, mais les courriels en question ne montrent rien de bien méchant.

Ces échanges entre madame Proulx et un citoyen ont d’abord été publiés avant-hier, par le journal d’opinion Le Mouton Noir, qui ajoutait que Grégory Thorez avait voté contre l’exclusion de madame Proulx. Comme il y a eu un vote, cela signifie que la décision n’était pas unanime. Le journal le soir a joint monsieur Thorez pour essayer d’en apprendre davantage.

Virginie Proulx (Photo: Facebook)

Le vote

« J’ai voté contre l’exclusion de madame Proulx. En effet, ce n’était pas une décision unanime et je pense que monsieur Parent (Marc, le maire) l’a précisé à plusieurs reprises en disant que c’était la décision « d’une grande majorité ». Mais le vote ayant été secret, j’ignore qui a voté quoi. Je ne pourrais pas le dire de toute façon », mentionne monsieur Thorez.

Indépendant

Faut-il interpréter son geste comme un appui à Virgine Proulx dans ses démarches pour obtenir plus de transparence?

« Je n’appuie ni ne désapprouve rien du tout! J’ai toujours eu pour mon dire que j’étais indépendant. Par exemple, quand des journalistes m’ont demandé, lors des dernières élections municipales (2017), si j’appuyais tel ou tel candidat à la mairie, ma réponse était : « Je n’appuie personne, je suis un candidat indépendant. J’ai l’intention de collaborer avec celui qui sera élu. » C’est le même principe, finalement : que je les aime ou que je ne les aime pas; que je sois d’accord ou non avec eux, ils sont élus autant que moi et ils ont droit à leurs opinions », confie Grégory Thorez.

« Je travaille avec ceux qui sont là, sur un pied d’égalité. On a peut-être eu des problèmes, mais je suis toujours prêt à travailler avec ceux qui sont autour de la table. Si je suis indépendant, ça veut dire que je peux le dire quand je ne suis pas d’accord. C’est arrivé que je le fasse en public. Je me suis même déjà opposé au maire quant à certaines de ses sorties. Je n’ai pas de problème avec ça et personne n’a de problèmes avec ça, contrairement à ce qui est parfois véhiculé », déclare monsieur Thorez.

Grégory Thorez (Photo Facebook)

Rencontre de médiation

Une rencontre de médiation entre madame Proulx et les autres membres du conseil a eu lieu cet avant-midi, organisée par le ministère des Affaires municipales. Selon monsieur Thorez, la rencontre s’est bien passée et tous étaient présents.

« Ce fut très intéressant. Je sens une volonté de tout le monde d’avancer dans le dossier », se limite à dire le conseiller.

De retour?

Le journal a demandé par ailleurs à Grégory Thorez où en est sa réflexion quant à un éventuel retour. « Ce n’est pas toujours facile, mais ce ne l’est pas assez pour me décourager. Oui, il y a des très bonnes chances que je sois de retour, même si ma décision finale n’est pas prise. Je suis intéressé à continuer. Je pense en toute humilité faire un travail satisfaisant et être apprécié de mes collègues et des citoyens. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×