23.11.2020
Nouvelle de 18 h La commission de la représentation électorale devrait statuer d’ici la fin novembre

La commission de la représentation électorale devrait statuer d’ici la fin novembre

Une semaine après avoir entendu les arguments de la Ville de Rimouski et d’une douzaine de citoyens, le 21 octobre dernier, la Commission de la représentation électorale devrait statuer d’ici la fin du mois de novembre sur le redécoupage des districts électoraux en vue des élections municipales du 7 novembre 2021.

La Ville de Rimouski a adopté un règlement prévoyant notamment qu’environ 300 résidents du district de Sacré-Cœur soient intégrés au district du Bic pour diminuer la différence entre le nombre d’électeurs dans le district du Bic par rapport aux 10 autres districts de la Ville.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, a défendu l’idée d’agrandir le district du Bic vers l’Est jusqu’au secteur de l’Anse-aux-Sables. Avec cet ajustement, le nombre d’électeurs dans le district du Bic resterait inférieur à celui des autres districts, mais l’écart serait moins important.

Des citoyens du Bic défendent un droit acquis lors du regroupement avec Rimouski à l’effet que les délimitations du Bic ne changeraient pas. Ils défendent un sentiment d’appartenance et des délimitations historiques. C’est notamment le cas pour le comité du patrimoine naturel et culturel du Bic qui s’est fait entendre par la commission.

De son côté, une représentante du Comité du patrimoine naturel et culturel du Bic, Pour Linda Lavoie, une représentante du comité qui s’est adressée à la commission, il s’agit d’un élément essentiel pour la préservation de l’identité du territoire et le maintien du sentiment d’appartenance des résidents du Bic à leur communauté.

Deux options

Les commissaires ont deux options : maintenir la division adoptée par la Ville de Rimouski ou diviser eux-mêmes le territoire. L’objectif est d’établir la carte électorale qui sera utilisée pour élire les conseillers de la municipalité lors des prochaines élections générales, prévues le 7 novembre 2021. 

« Je trouve essentiel de connaître vos préoccupations quant à la division du territoire de votre ville. Je m’engage à vous lire, à vous écouter et à analyser la question de façon neutre afin de vous assurer une représentation juste et équitable en tant qu’électrices et électeurs », mentionne le président de la Commission, Pierre Reid.

Pourquoi une consultation?

« Les municipalités sont responsables de procéder à la division de leur territoire à des fins électorales en vertu de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités. La Commission de la représentation électorale intervient lorsque les critères prévus par la Loi ne sont pas respectés ou lorsqu’il y a opposition des électeurs. À Rimouski, un nombre suffisant d’électrices et d’électeurs ont fait savoir qu’ils s’opposaient au règlement de division du territoire adopté par le conseil municipal », précise la Commission dans un communiqué.

Deux principes soutiennent ces règles :

1.  L’égalité du vote : chaque district électoral doit comporter un nombre similaire d’électrices et d’électeurs;

2.  Le respect des communautés naturelles : les districts doivent être délimités de façon à assurer la plus grande homogénéité socioéconomique possible, en tenant compte de critères comme les barrières physiques, les tendances démographiques, les limites des arrondissements et des paroisses, la superficie ainsi que la distance.  

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×