25.11.2020
Nouvelle de 18 h L’initiative du Frigo partagé s’étend dans la MRC des Basques

L’initiative du Frigo partagé s’étend dans la MRC des Basques

Développée à Rimouski depuis deux ans, l’initiative du Frigo partagé s’étend à la MRC des Basques où six municipalités auront un frigo partagé installé sur leur territoire au printemps 2021.

Il s’agit de l’une des nombreuses initiatives du Projet alimentaire des Basques issu de l’Alliance pour la solidarité des Basques, qui regroupe la MRC des Basques, COSMOSS Les Basques et Croc-Ensemble des Basques.

« Notre plan d’action compte plusieurs projets, dont celui des frigos partagés qui seront installés au printemps prochain à Saint-Mathieu-de-Rioux, Trois-Pistoles, Saint-Jean-de-Dieu, Saint-Simon, Saint-Clément et Sainte-Rita. Les gens pourront y déposer des aliments qui serviront à d’autres personnes qui vont les prendre. Par exemple, une personne peut aller porter un surplus de sauce à spaghetti ou de n’importe quelle recette qu’elle a faite en trop grande quantité. Ça peut aussi être des récoltes de potager excédentaires. Les commerçants pourront aussi y mettre leurs surplus. Des initiatives semblables fonctionnent très bien ailleurs, notamment à Rimouski. L’objectif est d’éviter le gaspillage alimentaire », explique la responsable du projet, Andréanne Bherer, du Projet alimentaire des Basques.

Cinq autres initiatives

Les autres projets en élaboration sont Les Incroyables comestibles, la cueillette solidaire, les jardins collectifs, le Carrefour alimentaire et vrac et les réseaux communs d’achat. « Nous avons du pain sur la planche, mais ce sont des projets emballants, notamment sur le plan de la souveraineté alimentaire. On ne part pas de zéro dans tous ces projets. Il y a déjà de beaux exemples à imiter comme Les Incroyables comestibles du Parc Croc-Nature de Saint-Simon ou le jardin collectif de Sainte-Rita », précise Mme Bherer.

Au cours des dernières semaines, le Projet alimentaire des Basques a sollicité l’implication des citoyens pour former des comités de mise en place de chacune de ces six initiatives. « La réponse est vraiment bonne des citoyens et des Municipalités qui font la promotion de nos activités. Nous sommes à l’élaboration de plans d’action pour favoriser l’autonomie et la souveraineté alimentaire », ajoute Mme Bherer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×