27.11.2020
Gouvernement du Québec
Actualités Faits divers Tuerie de Québec: Rimouski met ses drapeaux en berne

Tuerie de Québec: Rimouski met ses drapeaux en berne

La Ville de Rimouski place ses drapeaux en berne en signe de soutien aux survivants et aux proches des victimes de l’attaque armée survenue à Québec, le samedi 31 octobre.

« Ce qui s’est passé à Québec samedi soir est horrible. Les membres du conseil municipal et moi unissons nos voix à celles des Rimouskois et Rimouskoises pour offrir nos sympathies aux familles et à l’entourage des victimes de cette attaque inqualifiable. Nous tenons à exprimer toute notre solidarité envers les personnes blessées et les gens touchés par cet événement tragique », croit le maire de Rimouski, Marc Parent.

Les drapeaux de l’hôtel de ville seront en berne jusqu’au mardi 3 novembre en fin de journée.

Rappelons que samedi soir dernier, un individu déguisé portant un sabre de type japonais s’est attaqué à sept personnes au centre-ville de Québec, faisant cinq blessés graves et tuant deux personnes. Ses victimes ont été identifiées comme étant Suzanne Clermont, 61 ans, et François Duchesne, 56 ans. Le suspect est Carl Girouard, 24 ans, de Sainte-Thérèse, d’une ville située dans le Nord de la région de Montréal.

Sur le plan politique, le maire de Québec, Régis Labeaume, a indiqué avoir l’impression de revivre un scénario d’enfer : celui de la tuerie survenue à la mosquée de Québec le 29 janvier 2017.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×