26.11.2020
Actualités Politique «Des attaques ignobles de la part d’un maire» -Virginie Proulx

«Des attaques ignobles de la part d’un maire» -Virginie Proulx

La conseillère du Bic pourrait bien se présenter à la mairie

La conseillère municipale du Bic, Virginie Proulx, se retrouve de nouveau dans une controverse avec le maire de Rimouski, Marc Parent, à la suite de propos émis par celui-ci lors d’une entrevue avec Radio-Canada.

Lors d’un entretien pour l’émission « Même fréquence », monsieur Parent, qui a annoncé lundi qu’il ne se représenterait pas à la mairie en 2021, a été interrogé sur son éventuel intérêt pour le poste de conseiller au Bic. « Je ne dirai pas non, je ne dirai pas oui », a répondu Marc Parent.

Il a cependant ajouté, selon ce qu’a rapporté Radio-Canada, que « de nombreux citoyens du Bic » l’auraient approché.

« [Ces citoyens] me disent se sentir mal représentés par leur conseillère actuelle. Pas parce que la conseillère ne siège pas au plénier. Simplement parce que ce sont des gens ordinaires, comme vous et moi, et que la conseillère actuelle […] c’est une doctorante, c’est une intellectuelle », a noté le maire.

Monsieur Parent a tenu sensiblement les mêmes propos sur les ondes de CKMN FM 96,5.

Pas de connexion

Il poursuit en ajoutant que, selon lui, la conseillère du Bic, Virginie Proulx, « vit de grands principes de démocratie, mais la réalité d’un conseiller ou d’une conseillère municipale, ce sont les aqueducs et les égouts, les terrains de jeux, les loisirs, l’état des routes. Le monde ordinaire ne ressent pas cette connexion-là avec la conseillère. »

Estomaquée

« J’ai été estomaquée d’entendre ça. Honnêtement, je n’en reviens « comme pas » de cette attitude-là de la part d’un maire, qui décide de prendre sa tribune de maire pour commencer à parler du fait qu’il va peut-être se présenter au Bic, parce que les citoyens du Bic seraient mal représentés. J’ai l’impression de jouer dans un mauvais film. De dire que je serais trop intellectuelle pour bien faire mon travail et que je me ne préoccupe pas des vrais enjeux est faux. J’ai fait des démarches pour améliorer la sécurité routière; j’en ai fait pour l’asphaltage du 3e rang du Bic; je suis super proche des citoyens. J’organise des assemblées de consultation et des rencontres avec les citoyens régulièrement », lance madame Proulx.

Attaques gratuites

« Je me suis même fait reprocher par les autres membres du conseil d’être trop près des citoyens. Ce sont donc des attaques gratuites envers moi, comme si je ne faisais que philosopher, alors que c’est loin d’être le cas et que c’est loin de la réalité. Je trouve ça ignoble de la part d’un maire d’agir comme ça. En plus, de dire qu’un conseiller ne devrait s’occuper que de ses égouts, ça démontre son manque de vision. C’est d’ailleurs ce qu’on lui reproche. C’est loin d’être le rôle d’un conseiller municipal », renchérit la conseillère.

Isolée pour mieux la combattre?

 « Il a vraiment une attitude qui n’est pas digne de celle d’un maire », ajoute-t-elle. Le journal a demandé à madame Proulx si elle avait l’impression, comme certains nous l’ont souligné, que le maire Parent l’avait isolée pour mieux la combattre (NDLR : Rappelons que Virginie Proulx est exclue des réunions en comité plénier depuis le mois de mai).

 « Des gens m’en ont fait la remarque et commencent à penser ça. Si sa décision (celle de monsieur Parent, de ne pas solliciter de nouveau mandat) était prise depuis longtemps et s’il avait orchestré des manœuvres pour me « sortir » pendant tout ce temps, ce serait vraiment déplorable », répond-t-elle.

Budget

En plus d’être exclue des discussions du conseil municipal en comité plénier, madame Proulx n’a également pas été invitée à participer aux discussions sur la préparation du budget 2021.

Elle continue de dénoncer cet autre impair : « C’est un préjudice qui m’empêche d’occuper ma fonction de conseillère municipale comme il se doit. C’est comme si les citoyens du Bic n’avaient pas de voix. C’est grave! Ça aussi ce sont des façons de faire qui sont questionnables sur tous les plans. »

Mairie

Ironie du sort, si le maire Marc Parent songe à se présenter comme conseiller aux prochaines élections, madame Proulx ne nie pas un certain intérêt pour la mairie.

« Je n’ai jamais écarté la possibilité de me présenter à la mairie. Je suis toujours en réflexion, mais je ne suis pas prête à annoncer quoi que ce soit. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×