25.11.2020
Actualités Économie Une nouvelle entreprise tente de combler le report du Salon Région’Art

Une nouvelle entreprise tente de combler le report du Salon Région’Art

Une entrepreneure de Rimouski, Audrey Girard, tente de combler le vide laissé par le report du Salon Région’Art en ouvrant une nouvelle boutique spécialisée.

« En raison de la pandémie, la triste décision d’annuler le 9e Salon Région’Art de Rimouski qui devait avoir lieu à la fin novembre était inévitable. L’événement qui a atteint un nombre record de visiteurs l’an dernier, présentait des artisans régionaux et leurs produits faits à la main, à l’aube du temps des Fêtes dans le but de favoriser l’achat local et de faire découvrir les talents d’ici. Il va de soi que plusieurs créateurs comptent énormément sur ce type d’événement, dans cette période de l’année où leurs produits sont souvent convoités, puisque les ventes qui y sont réalisées représentent une grande partie de leur chiffre d’affaire annuel », note madame Girard.

Se réinventer

Ce revirement de situation causé par la pandémie n’a pas laissé cette organisatrice du Salon Région’Art indifférente. « Bien au contraire, j’ai décidé d’utiliser la situation pour me réinventer afin de continuer la mission débutée en 2012 avec Région’Art, en ouvrant ma propre boutique qui porte le même nom que mon entreprise, Création Unika. »

L’atelier boutique des Créations Unika, qui est situé au 6-639 Boulevard Sainte-Anne à Rimouski, est ouvert selon un horaire variable qui est présenté au jour le jour sur la page Facebook Créations Unika. Outre l’atelier et les créations de la propriétaire, la boutique contient une panoplie d’idées cadeaux, du matériel créatif et des produits faits à la main en région et au Québec.

10e anniversaire

L’ouverture de la boutique concorde également avec le 10e anniversaire de l’entreprise de Madame Girard qui a par le fait même réalisé son plus grand rêve, soit celui d’avoir pignon sur rue. « Depuis le début de la crise, on a pu constater un élan de solidarité de la population envers les commerçants locaux pour lesquels les temps sont particulièrement difficiles », souligne-t-elle.

 « Les gens pourront maintenant encourager plusieurs petites entreprises de la province en visitant une seule boutique. Certes, le commerce en ligne a la cote, mais rien n’est comparable à l’expérience client vécue en boutique », ajoute-t-elle enfin.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×