25.11.2020
Nouvelle de 18 h 492 entreprises ont bénéficié de l’appui des Sociétés d’aide au développement des...

492 entreprises ont bénéficié de l’appui des Sociétés d’aide au développement des collectivités

Les Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) du Bas-Saint-Laurent dévoilent le bilan de la première phase du programme Fonds d’aide à la relance régionale (FARR)-Programme de développement des collectivités (PDC).

Mis en place par le gouvernement du Canada en collaboration avec le Réseau des SADC et Centre d’aide aux entreprises (CAE), le FARR-PDC a permis d’aider des petites entreprises en région, touchées par la COVID-19, qui n’étaient pas admissibles aux autres programmes du gouvernement.

Pour le Bas-Saint-Laurent, du 1er juin au 31 août, 7 764 693$ ont été versés rapidement à 492 entreprises et neuf projets collectifs.

Nouveaux investissements de 352 000 $ par SADC


Avec la situation actuelle qui évolue rapidement, la secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Élisabeth Brière, a annoncé jeudi des investissements supplémentaires du gouvernement du Canada de 2,8 M$ aux SADC de la région Bas-Saint-Laurent.

Plus précisément, les SADC de la Matapédia, de la Mitis, de la Neigette, de Matane, de Témiscouata, des Basques, du Kamouraska et de la MRC de Rivière-du-Loup, pourront compter chacune sur 352 039$ de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC).

Pour les plus touchées

Le soutien financier additionnel accordé dans le cadre du FARR 2.0 viendra en aide plus précisément aux entreprises les plus touchées par la crise actuelle.

« Nos professionnels et administrateurs bénévoles ont travaillé avec agilité pour aider rapidement les entrepreneurs et nos collectivités à faire face aux conséquences de la COVID-19. Je suis très heureux de cet appui supplémentaire du gouvernement fédéral qui nous permettra de poursuivre nos efforts. Ce soutien additionnel est nécessaire et je tiens à remercier l’honorable Mélanie Joly et madame Brière pour leur écoute. Je remercie également Développement économique Canada pour les régions du Québec pour la mise en place rapide de cette mesure efficace. Nous travaillons tous ensemble pour que les entrepreneurs gardent confiance », affirme Vallier Daigle, président du Réseau des SADC et CAE.

Entrepreneur reconnaissant

« En ce qui nous concerne, au printemps dernier, nous étions en plein démarrage de notre entreprise directement liée au secteur du tourisme » affirme Guillaume Lelièvre St-Pierre, de l’entreprise Destination Haute-Mer de Matane.

« Avec l’aide de la SADC de la région de Matane, le programme FARR a permis à l’entreprise de continuer à se développer et ainsi innover dans l’offre touristique de la région » poursuit-il. Il ajoute : « En nous fournissant le fonds de roulement nécessaire à nos opérations pendant la saison estivale et en nous permettant d’acquérir les ressources nécessaires au fonctionnement de notre projet, nous avons réussi à mettre sur pied un nouveau produit durable à Matane. »

Rebondir

« Le gouvernement du Canada veut aider les petites entreprises de partout au Québec à s’outiller pour qu’elles puissent rebondir avec vigueur après la crise économique. Grâce à cette aide financière, les SADC et les CAE pourront maintenir leur soutien aux entrepreneurs et aux commerçants de leur région. Ceux-ci créent et maintiennent des emplois de qualité et le gouvernement s’engage à les accompagner. Nous avons été là durant la première vague de la pandémie avec des mesures concrètes et nous serons là pour les aider au fur et à mesure que la situation sanitaire évolue », soutient  Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC.

Ressources nécessaires

« Les PME fournissent de bons emplois à des milliers de travailleurs dans toutes les collectivités du Québec. Nous devons continuer de nous assurer qu’elles disposent des ressources nécessaires pour poursuivre leurs activités et surmonter la crise. Ces derniers mois, les SADC et les CAE ont démontré, une fois de plus, leur rôle crucial : leurs services de proximité, leur expertise et leur dynamisme ont permis à des milliers d’entrepreneurs d’être mieux outillés pour la relance économique. Je suis fière que DEC réitère sa confiance envers les SADC et les CAE, qui nous aide à passer à travers ces moments difficiles », estime Élisabeth Brière.

Pour plus d’information, les entrepreneurs sont invités à contacter leur SADC ou CAE (sadc-cae.ca).

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×