27.11.2020
Actualités Économie L’UMQ estime que le gouvernement du Québec a une volonté de rendre...

L’UMQ estime que le gouvernement du Québec a une volonté de rendre le régime forestier plus efficace

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) reçoit positivement le plan de travail annoncé par le ministère des Forêts de la Faune et des Parcs (MFFP) qui vise à optimiser l’utilisation de la fibre et rendre le régime plus performant.

«Aujourd’hui, la forêt doit se positionner et participer à la relance dans toutes les régions du Québec. Les intentions du MFFP sont un pas dans la bonne direction et expriment une réelle ouverture pour rendre le régime plus efficace. Il répond à certaines demandes formulées par l’UMQ, notamment au niveau de l’amélioration du taux d’adjudication et de la révision des mécanismes de mise en marché des bois. Maintenant, il faut établir les cibles et les échéanciers. Il faut travailler étroitement avec le ministère pour mettre en œuvre rapidement les différentes mesures», a souligné le président du Comité sur la forêt de l’UMQ et maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil.

Par ailleurs, l’UMQ souligne que le plan de travail du MFFP doit être l’occasion de reconnaître la forêt comme un véritable outil de développement durable, particulièrement dans nos efforts de lutte aux changements climatiques.

Il y a quelques semaines, le Comité sur la forêt de l’UMQ a rencontré le MFFP pour lui soumettre ses cinq conditions gagnantes pour moderniser le régime :

  • Améliorer la prévisibilité et la stabilité des approvisionnements (trois à cinq ans) pour le maintien des emplois, la vitalité et l’occupation dynamique des territoires;
  • Assouplir les exigences relatives aux plans d’aménagement forestiers intégrés, pour une plus grande flexibilité régionale et territoriale;
  • Revoir le fonctionnement du Bureau de mise en marché des bois (BMMB) pour qu’il reflète davantage la réalité forestière des différents territoires du Québec et que ces améliorations se mesurent notamment dans le taux d’adjudication;
  • Assurer la réalisation complète de la recette sylvicole de la forêt privée, incluant la récolte de bois, par l’augmentation de la productivité et l’utilisation de la latitude professionnelle de l’ingénieur forestier; 
  • Reconnaître les chemins à double vocation et remettre des allocations à partir du premier voyage. 

Le Comité sur la forêt de l’UMQ est composé d’une vingtaine de mairesses et de maires représentant les communautés forestières de plusieurs régions du Québec.


Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×