27.11.2020
Actualités Politique Une campagne pour attirer des femmes en politique municipale

Une campagne pour attirer des femmes en politique municipale

À un an des prochaines élections municipales au Québec, la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, et la ministre responsable de la Condition féminine,Isabelle Charest, lancent le premier volet de la campagne « Je me présente », qui a pour but d’inciter les citoyennes à déposer leur candidature aux divers postes d’élues municipales.

Les femmes sont sous-représentées au palier municipal. Lors des élections municipales de 2017, elles ne comptaient que pour 31,3 % des candidatures.

La ministre Laforest, la ministre Charest ainsi que la présidente du Conseil du Statut de la Femme, Me Louise Cordeau, souhaitent accroître la participation des femmes à la politique municipale. Elles lancent d’ailleurs un message vidéo mettant l’accent sur la valeur du leadership féminin au sein des instances municipales.

« J’encourage toutes les citoyennes à faire le saut en politique municipale. C’est une bonne façon de s’impliquer et de faire une différence positive dans son milieu de vie. À titre de ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, je souhaite de tout cœur que les femmes soient justement représentées aux prochaines élections municipales générales. Le meilleur moment pour passer à l’action, c’est maintenant! », commente la ministre Laforest.

Profil et rôle des élues municipales

L’objectif principal de ce volet est d’inciter les citoyennes à déposer leur candidature aux postes de mairesse ou de conseillère municipale. Les messages véhiculés permettront une meilleure compréhension du profil et du rôle des élues municipales. Les ministres désirent également lancer ce message à toutes les personnes qui souhaitent participer à l’amélioration de leur milieu de vie : il est possible d’agir concrètement au sein de la politique municipale.

Conçue en trois volets, la campagne se déroulera de novembre 2020 à septembre 2021. Elle visera dans un second temps les jeunes et finalement, plus largement, la population.

« La participation des femmes aux processus décisionnels conduit nécessairement à une société plus équitable et plus égalitaire. D’ailleurs, plus les femmes seront présentes en démocratie municipale, plus elles auront l’occasion d’influencer les institutions démocratiques et de les rendre plus accueillantes et adaptées à leur réalité », commente Isabelle Charest.

Lors des dernières élections municipales, en 2017 :

  • En tout, 4 472 postes sur une possibilité d’un peu plus de 8 000 avaient été pourvus sans opposition;
  • Pour 217 municipalités, tous les postes avaient été pourvus ainsi.
  • Seulement la moitié des municipalités en élection avait connu une course à la mairie.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×