27.11.2020
Gouvernement du Québec
Nouvelle de 18 h Le retard dans le déploiement des parcomètres intelligents suscite une certaine déception

Le retard dans le déploiement des parcomètres intelligents suscite une certaine déception

Le président de la Chambre de commerce et de l’Industrie Rimouski-Neigette, Guillaume Sirois, avoue une certaine déception quant au report du déploiement du système de parcomètres intelligents de la Ville de Rimouski.

La conseillère du district Saint-Germain, Jennifer Murray, a confirmé à Radio-Canada, hier, que le projet est retardé en raison de problèmes avec le principal fournisseur. Une vingtaine de bornes où les automobilistes pourront s’acquitter des droits de stationnement devaient remplacer quelque 160 parcomètres, au centre-ville, mais le fabricant de ces bornes n’arrive pas à s’approvisionner en pièces, auprès d’un fournisseur européen.

« Nous pensions pouvoir procéder à la mi-décembre (de cette année), mais on va y aller selon la disponibilité des pièces. On ne veut pas changer des choses sans avoir tout l’équipement nécessaire, car ça pourrait être mêlant pour les citoyens. On conserve ça comme ce l’est pour ne pas trop mêler les gens, jusqu’à ce qu’on puisse effectuer le remplacement comme il faut, avec l’application mobile, en même temps, qui sera super conviviale », a fait savoir madame Murray.

Zones gratuites

Les parcomètres retirés sont donc maintenant remplacés par des zones de stationnement gratuit d’une durée de 90 minutes, du lundi au vendredi, de 8 h à 18 h.

Un secteur qui aurait pu en profiter

Le président Sirois est un peu déçu, surtout qu’un secteur de l’activité économique locale aurait pu profiter de certaines mesures.

« Le plus vite le projet va se concrétiser, le mieux ce sera, pour nous, à la Chambre. Pour le projet en soi, on avait participé à une rencontre de travail avec la Ville et on trouvait que c’était très intéressant. Il y a une mesure en particulier qui nous intéressait, c’étaient les 15 premières minutes gratuites avec les bornes. En cette période de pandémie, les restaurants s’en sortent avec les commandes à emporter. Cette mesure aurait permis aux gens d’aller cueillir leur commande sans devoir payer de parcomètre. On peut penser que ça aurait permis d’attirer une clientèle pour laquelle les parcomètres sont un frein à se rendre au centre-ville. »

Guillaume Sirois (Photo: courtoisie)

Se déplacer avec son paiement

« En plus, les nouvelles bornes vont permettre de se déplacer en ville, tout en profitant du paiement de son stationnement, peu importe où. On aime le système proposé, mais on est déçu qu’il soit retardé. Toutefois, on comprend également qu’en temps de pandémie, toute l’économie mondiale est affectée. Ça fait longtemps qu’on parle de ce sujet et que l’on considère que Rimouski doit se mettre à jour dans l’utilisation de ses parcomètres », ajoute-t-il.

« Nous sommes, par contre, en droit de se demander si l’aspect « capacité de fournir les pièces au besoin » a été considéré par la Ville avant de retenir l’entreprise concernée comme fournisseur. En espérant que ce soit le cas! », mentionne aussi monsieur Sirois.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×