25.11.2020
COVID-19 Legault évoque le retour à une vie normale l’été prochain

Legault évoque le retour à une vie normale l’été prochain

«On semble entrevoir la fin de cette crise là.»

Le premier ministre François Legault est apparu plus optimiste que jamais, à l’occasion de son point de presse ponctuel sur la crise du coronavirus, à 13 h, aujourd’hui.

Il a aussi précisé que le gouvernement et la direction nationale de la Santé publique travaillaient d’arrache-pied pour trouver des scénarios sur la façon dont devra se dérouler la période des Fêtes en prenant en considération la crise sanitaire, au Québec, cette année, incluant un éventuel congé additionnel pour les enfants qui fréquentent l’école.

« Il y a de bonnes nouvelles. Le nombre de nouveaux cas se stabilise à 1 200, 1 300 cas par jour. On semble avoir atteint un nouveau plateau. C’est encourageant, car il n’y a pas d’augmentation exponentielle. La situation est sous contrôle dans les hôpitaux et les CHSLD (centres d’hébergement et de soins de longue durée). Il y a beaucoup moins de cas qu’il y en avait au printemps, dans les CHSLD. C’est le jour et la nuit. Dans nos écoles aussi, ça va bien. On peut aussi dire que c’est stable dans les entreprises. Il ne faut pas oublier que 95 % de nos entreprises fonctionnent normalement aujourd’hui. On semble avoir trouvé un certain équilibre et ça veut dire que nos mesures sont efficaces », a expliqué monsieur Legault.

Vaccins

« L’autre nouvelle encourageante du jour, ce sont les vaccins. Après Pfizer, aujourd’hui, c’est Moderna qui dit qu’elle aura un vaccin prêt en 2021. Il n’y a rien de garanti, mais quand on parle à des experts on peut penser que peut-être l’été prochain, on pourrait retrouver une vie à peu près normale. C’est très encourageant. On passe bien à travers la deuxième vague et on semble voir enfin la lumière au bout du tunnel. On semble enfin voir la fin de cette crise-là », a résumé François Legault.

Grosse obsession

Monsieur Legault a poursuivi en parlant de ce qui doit se passer auparavant, « notre grosse obsession », a-t-il dit en faisant allusion aux appréhensions des Québécois par rapport à la manière dont se passera le temps des Fêtes en cette période de pandémie.

« Qu’est-ce qu’on va pouvoir faire pendant les Fêtes? Les discussions se poursuivent avec la Santé publique (pour évaluer les mesures à prendre). Je vous répète qu’il n’y aura pas de gros partys à 25 ou 50 personnes, mais on cherche à évaluer le nombre de personnes qu’on pourra réunir dans les maisons sans lancer une nouvelle vague de contagion. On va essayer de vous dire ça dans les prochains jours. »

« On a beaucoup de Québécois qui nous lancent des signaux là-dessus. Il y a beaucoup de questions. Même chose pour les écoles. On vous dira dans les prochains jours ce qui se passera dans les écoles. On pourrait allonger un peu les vacances des enfants après le jour de l’An, pour que ça serve un peu de mise en quarantaine avant de les retourner à l’école à la suite des rassemblements familiaux », a observé le premier ministre.

Tannés lui aussi!

« On a une mission collective. Si on veut se donner la chance de voir le plus de famille possible au temps des Fêtes, il faut faire des efforts d’ici Noël. Plus on va arriver à la mi-décembre avec un bon contrôle, mieux on pourra ouvrir un peu les vannes pendant les Fêtes. Je le sais que les Québécois sont tannés. Moi le premier, je le suis. J’aimerais travailler sur autre chose, parler d’autre chose. Il ya de l’espoir. On est en train de gagner la bataille de la deuxième vague. Il faut faire des efforts jusqu’à Noël », a insisté monsieur Legault.

Un effort demandé au Saguenay-Lac-Saint-Jean

« Il y a encore de gros défis, entre autres au Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est l’endroit par 100 000 habitants où il s’ajoute le plus de cas actifs, toute proportion gardée. Il faut donner un coup de barre. Il faut réduire le nombre de contacts, entre autres dans les maisons. On est capable. On a réussi à le faire dans la région de la Capitale nationale. C’est maintenant important de la faire au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Je vous invite à donner un coup de barre. Je sais que vous êtes capables de grandes choses », avait initialement déclaré le premier ministre et chef de la CAQ.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×