Actualités Économie Québec interpellé sur l’avenir des médias régionaux

Québec interpellé sur l’avenir des médias régionaux

Le député de Rimouski, Harold LeBel, affirme qu’il talonnera le gouvernement du Québec pour qu’il donne suite aux recommandations du rapport de la Commission sur l’avenir des médias d’information, déposé le 1er décembre dernier.

Le député LeBel avait pris part aux travaux en lien avec le mandat d’initiative sur l’avenir des médias d’information et cette commission était passée par Rimouski.



« Dans l’univers médiatique québécois, les médias locaux et communautaires sont d’une importance capitale, non seulement pour que les citoyens soient mieux informés, mais aussi pour promouvoir la diversité des points de vue. Ils constituent des maillons essentiels de la démocratie et assurent la vitalité des régions. Pour toutes ces raisons et parce que le domaine est actuellement l’objet de profondes transformations, nous devons agir dès maintenant pour soutenir leur pérennité », a déclaré le député de Rimouski.

Engagement


C’est pourquoi le Parti Québécois s’engage à veiller à ce que les recommandations soient suivies par le gouvernement, d’autant plus qu’elles ne représentent qu’un premier pas.

« Il reste du travail à faire. Nous devrons, par exemple, nous attaquer au phénomène des déserts médiatiques, qui nuisent grandement à la diffusion de l’information. Il faudra également trouver des moyens pour permettre aux médias locaux d’engager plus de personnel, ce qui aura un effet bénéfique sur l’ensemble du paysage médiatique québécois. L’enjeu des placements publicitaires mérite aussi qu’on s’y attarde davantage, car il s’agit d’un levier déterminant pour la vigueur et la stabilité de l’information locale », a précisé Harold LeBel.



En résumé

Le rapport de la Commission spéciale contient 20 recommandations, dont certaines sont primordiales pour assurer la pérennité des médias locaux et communautaires. Mentionnons notamment :


  • Que le gouvernement et les sociétés d’État augmentent leurs placements publicitaires dans les médias d’ici, et qu’ils accordent un minimum de 4 % de leurs dépenses en publicité aux médias communautaires;
  • Que le gouvernement maintienne le crédit d’impôt remboursable d’au moins 25 % sur la masse salariale des entreprises de presse écrite, et que le ministère de la Culture et des Communications instaure une veille visant à élargir cette mesure aux autres médias;
  • Qu’il maintienne et bonifie les subventions aux investissements numériques déjà en place, ainsi que l’accord sur la compensation versée aux médias écrits pour leur contribution au recyclage du papier;
  • Qu’il évalue la possibilité de revoir les retombées fiscales des dépenses publicitaires des entreprises en fonction du type de placement dans les médias québécois;
  • Que le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation s’assure que les conseils municipaux permettent l’enregistrement et la diffusion de leurs séances, et que celles-ci soient accessibles aux journalistes des médias d’information écrits ou électroniques.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×